Putain, deux ans !

WordPress m’envoie un gentil message avant hier : cher Philippe, ça fait deux ans que vous faites ce blog; deux ans … allez on va faire un peu de comptage : 219 articles, 864 commentaires, 54.000 visites. C’est beaucoup et peu à la fois.

Joyeux ZaNiVerSair

Joyeux ZaNiVerSair

Qu’est-ce que cela m’inspire que je pourrais partager  ?

A l’origine je voulais juste trouver un espace pour exprimer mes idées, principalement sur la nutrition. Voyant les blogs de Sisson ou d’autres américains, j’avais envie de faire pareil.

Money or not money ?

Au fil du temps je me suis rendu compte qu’il y avait deux types de bloggeurs : ceux qui veulent en faire un business (direct ou indirect : si on n’est pas rémunéré par de la pub, on peut l’être en nature, invits diverses, vente de produits,  etc.) et les autres.

Le business c’est tentant (whoa je vais avoir une paire de pompes gratos, c’est trop cool) et puis j’ai réalisé que faire des essais de chaussures (ou autre) réclamait une abnégation que je n’avais pas et je préférais écrire sur des sujets qui m’intéressent / m’amusent / me posent question que de faire de la pige, même sur des produits que j’utilise au quotidien.

En plus il a des gens qui font ça très bien (par exemple http://www.dcrainmaker.com) et je ne vois pas ce que je peux apporter de plus, à part ma subjectivité, ce dont tout le monde se tape pour un essai de produit. Pour couronner le tout je me suis fait virer de la runnosphere parce que je n’ai pas payé ma cotisation à temps !

Le blog rémunérateur demande aussi une ligne éditoriale précise, avec une promesse marketing claire. Les américains sont très forts pour ça, et en france Cedric Anicette applique les mêmes méthodes (http://www.formeattitude.fr) avec vidéo qu’il faut regarder sans pouvoir la zapper et ensuite injonction de vente : achetez maintenant tout de suite là et vous avec plein de remise et de trucs gratos, c’est le deal du siècle). C’est très puissant et Anicette est intelligent, dans le partage, et qui est vendu n’est par forcement de la merde, mais bon, ça suppose une certitude absolue dans ce qu’on vend qui est assez contraire à mon questionnement perpétuel.

Donc exit les idées de monétisation. Accessoirement je me suis rendu compte que beaucoup de monde dans les communautés entrainement sportif / paléo etc. fonctionnent sur ce mode et ça devient vite insupportable. Même si j’aime bien écouter Asprey, Greenfield et consorts et que je craque sur leurs produits de temps en temps. En fait ce qui est chiant c’est la réthorique « us vs them » dans laquelle je tombe moi aussi de temps en temps (mais c’est difficile de ne pas y tomber).

Exemples de rhétoriques : « La méthode d’entrainement que vous faites est nulle, avec notre nouvelle méthode vous allez courir plus vite, moins vous blesser, blah blah blah » avec le zeste de paranoïa qui va bien : on nous cache tout on nous dit rien. Ou alors « les recommandations nutritionnelles des gouvernements sont fausses parce qu’ils sont manipulés par les lobbyistes de l’industrie pharmaceutique / alimentaire ». Ou encore « les pompes classiques à gros drop c’est de la merde » … La difficulté c’est que c’est parfois vrai, et que les nouvelles idées sont toujours en rupture par rapport aux anciennes.

Là je fais un peu ma propre auto-critique parce j’ai moi même été dans cette véhémence certaine qui fait tellement de bien : j’ai raison, vous avez tort, je vous apporte la bonne parole et si vous ne m’écoutez pas vous êtes des cons.  et j’ai encore des crises 🙂

Et j’ai trouvé plein de bloggeurs passionnants qui ont juste envie de partager et de confronter, comme moi, leurs idées, lectures, etc. (dont plusieurs sont référencés sur le blog)

Une fois les 219 articles écrits, qu’est-ce qu’il reste et qu’est-ce que j’ai appris que je pourrais partager avec vous ?

Sur la démarche générale

Tout est beaucoup plus compliqué que ça en a l’air. Méfions nous des évidences tellement évidentes qu’on se demande pourquoi on n’y a pas pensé plus tôt …  et dès qu’on rentre dans des sujet scientifiques la controverse est souvent proche, mais ça vaut encore mieux que les certitudes imbéciles de certains (créationnistes, suivez mon regard); Et dès qu’on ouvre un bouquin de biochimie ça vous saute juste à la figure. Et quand on vous vend un miracle, demandez vous comment le vendeur de miracle en profite (ça vaut aussi pour la religion, ça, tiens).

En plus avec des lecteurs du blog médecins et un fils en 3ème année de Médecine, les y’a-ka-fau-con et autres bon-sang-mais-c’est-bien-sur sont devenus assez périlleux, je dois dire 🙂

Alimentation

J’ai assoupli ma posture paléo / no carbs notamment après avoir pris conscience de l’aspect tribal de la chose (au sens : membre d’un groupe structuré par rapport à des interdits communs). Difficile de trouver débile des musulmans ou des juifs qui refusent de manger du porc quand on refuse soi même de manger des pâtes !!!

Ceci étant je reste convaincu qu’on vit très bien avec une alimentation très modérée en féculents et sans aucun sucre raffiné puisque c’est ce que je fais depuis maintenant plusieurs années. Le glucose à haute dose est quand même du poison quand il n’est pas stocké, et tirer sur son pancréas en permanence pour faire baisser sa glycémie ne me parait pas une excellente idée.

Je pratique le jeune intermittent depuis plus de 6 mois (en gros un repas par jour) et je m’en porte plutôt bien. Aussi pour des raisons de praticité (la liberté de ne pas avoir besoin de manger 3 fois pas jour). Je pense qu’il  y a des choses à creuser du côté de la restriction calorique, mais ça n’intéresse personne puisqu’il n’y a pas d’argent à gagner !

Je reste dans le questionnement par rapport à la diète cétogène (zero carb) dont j’ai l’impression qu’elle a des particularités intéressantes et avec la question que c’est peut être en fait le mode d’alimentation original des humains (voit l’interview de Phinney dans le blog).

Et aussi par rapport au végétarianisme, étant quand même très impressionné de voir des coureurs d’ultra comme Rich Roller se nourrir exclusivement de salade et de vitamine B12. Même si pour le coup, ils ont eux un côté militant qui m’exaspère.

Chaussures

Je reste convaincu des bienfaits de l’approche minimaliste et mes poils se hérissent quand je vois des Hoka mais là encore si il y a des coureurs d’ultra qui disent que c’est bien pour faire les 50 dernières bornes d’un 100 bornes, comme je n’en ai jamais fait je ne peux que la fermer.

La pompe de running est un marché énorme, toujours en croissance, avec plein de gens qui mettent ces chaussures pour marcher ou rester assis derrière leur bureau et/ou aussi qui courent une fois par semaine. Ceux là, si on leur file des five fingers, ils se pêtent tout; vaut mieux leur vendre des Hoka, au moins ils se feront pas mal.

Je suis devenu un fan des Inov-8, je marche pieds nus et en zero drop autant que je peux et pour l’instant ma vieille carcasse supporte le stress hebdomadaire que je lui impose. Et je me suis racheté des VFF lors de mon dernier séjour aux US … mais j’ai fait acheter des Nike 4.0 à mon épouse qui veut se mettre à la course à pied

Foulée

Je reste persuadé de l’avantage de l’attaque médio-pied, mais il y a cette étude qui montre que des tribus africaines ont une foulée naturelle « heel strike », et une autre qui indique qu’il n’y a ni plus ni moins de blessures dans un cas ou dans l’autre. Donc je suis moins assertif qu’avant. Et plus récemment le bouquin de Matt Fitzgerald qui explique que tout ça c’est du micro contrôle cérébral et que bien naif est celui qui croit qu’il peut faire mieux consciemment que toutes les boucles de rétroaction dans son corps … En tous cas moi ça me convient.

Entrainement

Là aussi après avoir été interpellé par les « nouveaux entraineurs » comme Brian Mc Kenzie avec « Power Speed Endurance » je suis revenu à des approches plus classiques. De toute façon, j’ai lu le bouquin mais je ne l’ai pas appliqué 🙂 mais c’est aussi un problème en soi.

En ce qui concerne la course sur longue distance (marathon et plus) le consensus est quand même qu’il faut avaler des kilomètres à petite vitesse (Arthur Lydiard, anyone ?) : le thème du dernier bouquin de Matt Fitzgerald, mais aussi de la méthode Hanson … et de tous les grands compétiteurs.

Après, si l’objectif c’est d’être super fit et musclé, c’est autre chose et j’aimerais bien essayer un jour de faire 6 mois de CrossFit pour voir comment cela peut faire changer mon corps.

Je commence à toucher des limites de disponibilité personnelle : déjà faire 6 à 7 heures de course par semaine c’est beaucoup. Ceci dit en sautant 5 repas de midi et 7 petits dej ca se case assez facilement en fait – mais quand on est en déplacement de 6 heures du mat à 11 heures du soir c’est pas évident de dire le midi qu’on se barre faire du fractionné 🙂

La bonne nouvelle c’est que j’aime beaucoup le plan de Jean-Pierre Monciaux, j’en ai déjà parlé, par sa variété et je constate que je n’ai pas de blessure alors que ma charge est quand même conséquente. 326 bornes en Aout, je n’ai jamais couru autant …

Il faut quand même que je m’achète un vélo pour faire un peu de cross-training …

Plus je fais de sport et plus j’ai envie d’en faire. A ceux qui me disent « ha ha c’est une drogue alors ? » si ils sont fumeurs je fixe le bout de leur clope et sinon je leur demande si ils peuvent sauter le repas de midi (ils ne peuvent pas, c’est donc une drogue :-))

Hygiène de vie

Alors pour ceux qui ne veulent pas courir 300 kilomètres par mois ? De toute façon il faut bouger d’une manière ou d’une autre. Nos ancètres marchaient en moyenne 15 bornes par jour, vous vous rendez compte ? plus de 100 bornes par semaine, juste à se déplacer. Donc il faut marcher, faire un sport qu’on aime et ne pas hésiter à se mettre dans le rouge de temps en temps (très important et pourtant peu fait, surtout après 50 ans), manger irrégulièrement, bien dormir.

On peut aussi essayer des trucs un peu plus space  : rester debout au bureau, faire 10 pompes toutes les deux heures … pas encore vraiment essayé ça.

Le sport est un outil fantastique pour apprendre à connaitre et à se réapproprier son corps et apprécier ses capacités incroyables. Evitez de vous mettre dans une logique de compétition – il faut absolument que je batte machin :  quand on fait des marathons à 10 à l’heure c’est un peu ridicule, la seule bataille qui vaille c’est contre soi-même, et celle là a de la valeur –  sauf si on est assez bon pour aller décrocher des médailles.

Et partez leeennnnteeemmeeennnt. C’est dingue tous les coureurs que je vois qui sont à 170 puls au bout de 2 minutes alors qu’ils ne sont pas entrainés. Les plans de reprise de Monciaux c’est genre footing 3 minutes marche 2 minutes repeat 5 times. Non vous n’êtes pas tout rouge à la fin de la séance. Oui vous fabriquez des mitochondries et des capillaires … et dans 12 mois vous pourrez courir un semi si c’est cela qui vous intéresse.

Ah oui, et aussi apprécier le fait d’être en vie et en bonne santé. Quand on est mort on apprécie plus rien (à moins d’être croyant, mais là je ne peux rien pour vous) et quand on est malade ca oblitère tout le reste.

La minute de gratitute le matin c’est pas mal aussi. Soyez heureux d’être là où vous êtes. Et si vous êtes malheureux, bougez vous le cul au lieu de vous lamenter sur votre triste sort.

Vision

Quand j’ai démarré le blog mon fil conceptuel était « l’évolution nous a façonné d’une certaine manière et plus notre mode de vie s’éloigne de cette manière de vivre et plus nous sommes mal et malades – et vice versa ». J’y suis encore solidement accroché mais je rajouterai autre chose : le corps humain est un système complexe optimisé pour fonctionner dans un environnement donné avec une alimentation en énergie discontinue.

A ce titre, il fait en permanence des arbitrages sur la meilleure manière d’utiliser l’énergie dont il dispose – sur la base des signaux que le système envoie sur l’utilisation de ses composants et son environnement. Le centre de contrôle c’est le cerveau, et un composant pas ou peu utilisé va s’atrophier, n’envoyant pas les signal qui justifient qu’est important de le maintenir ». Et non, l’excès d’énergie ne permet pas de maintenir les composants du système même si on ne les utilise pas … c’est tout le contraire en fait.

C’est un peu bourrin la façon dont je le dis mais c’est pour moi une bonne raison de continuer de faire du sport même à un âge avancé et c’est bien ce que je compte faire. Une autre idée clé étant que le cerveau c’est un morceau du corps (ça alors) et que plus on stimule le corps plus on stimule le cerveau. C’est contraire à ce que j’ai cru longtemps et on pourra me dire que les foot-balleurs sont un bon contre exemple, mais pour le coup c’est prouvé scientifiquement.

Remerciements

Ce long post ne serait pas complet sans que je mentionne un des intérêts principaux du blog en ce qui me concerne : l’échange d’idées. Ce qui m’a fait évoluer et progresser dans mes analyses c’est la confrontation de mes idées et de mes affirmations avec les commentaires des lecteurs. Au delà du grand plaisir (narcissique) d’avoir un inconnu qui vous dit « c’est intéressant /inspirant ce que vous racontez » il y a le laboratoire d’idées et j’ai la chance d’avoir des lecteurs de qualité qui auront challengé mes certitudes, amené leur pierre à l’édifice, bougé mes propres lignes intellectuelles, pointé vers des références que je n’avais pas, et ça c’est juste génial. Surtout quand après quelques échanges on sent qu’il peut y avoir une amitié immédiate qui s’enclenche. Double whammy (les personnes concernées se reconnaitront)

Cet article, publié dans Evolution, Intermittent fasting, Low-carb, Medecine, Mitochondries, Running, est tagué , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

23 commentaires pour Putain, deux ans !

  1. Mathieu dit :

    Salut,
    Ayant découvert ton blog récemment, ce post m’a permis d’avoir un intéressant résumé de ta démarche et de tes préceptes. Très bonne idée.
    Je m’y retrouve sur certains points, notamment la nutrition (je suis suis aucun « régime » de façon stricte, même si je me rapproche du régime paléo (aucun produits laitiers, sans gluten, apport en glucides modéré et sous forme de riz basmati/patate douce/sarrasin, aucun sucre raffiné). Et me rajoute 1-2 jours par semaine végétalien / végétarien.
    Et point de vue sportif je cours également des marathons donc j’y trouve également un intérêt 😉
    En tout cas continue comme ça, je suivrai avec plaisir tes prochains billets.

    PS: Rich Roll ne carbure pas à la salade sur ces ultras (plutôt nouilles/pâtes et il se gave de gels). D’ailleurs il participe (ou invente) surtout des épreuves extrêmes, où il n’y a finalement pas grand monde qui participe (à part des fous de défis), ça aide à faire des classements élogieux (6ème sur…25). Même si l’accumulation de contraintes/efforts qu’il arrive endurer sans blessures est assez impressionnante et mérite le respect, point de vue performance athlétique il est loin d’être exceptionnel (il est bien en dessus des 3h au marathon par exemple). Comme un bon américain il sait bien vendre son histoire 😉

    A+
    Mathieu

    • Renaud dit :

      J’ai lu des infos décrivant RR comme un maketeux égomaniaque, et je n’ai aucun mal à le croire. Comme d’autres, il a effectivement des performances « modestes » comparées à celles du top de l’élite, et se distingue surtout par sa particularité alimentaire qu’il met en avant. Cela n’enlève pas qu’il a des performances plus que décentes, qui suffisent à montrer que son approche diététique est au moins viable.

      Il y a toutefois des exemples sans doute plus solides, comme Jurek.

      Phil: bon anniv’ et bonne continuation.

      • paleophil dit :

        Salut Renaud merci pour le commentaire. Tu fais partie des lecteurs qui m’ont amené à reconsidérer mes positions donc c’est cool que tu fasses un petit « coucou ». RR c’est marrant, ses photos sont tellement athlétiques que je ne me suis même pas posé la question de ses performance !!! Mais tous ces mecs montent effectivement des business. C’est un peu comme les églises évangéliques : « je vivais dans la fange et l’ignorance et un jour j’ai une une révélation, (jesus / la CAP / l’ultra / le végétarianisme, cochez la bonne case) et maintenant je suis un homme nouveau, voire un surhomme (DA avec Bulletproof), by the way écoutez donc mon podcast et venez à mon séminaire … Ce qui n’empêche qu’il y a aie sans doute des choses à piocher. Mais je sera curieux de savoir où tu as trouvé des infos sur RR ? Qui doit avoir un bon service de presse parce qu’on l’a vu sur A2 dans l’émission avec Adriana Karembeu il y a quelques mois.

      • Renaud dit :

        Houla! Je ne suis pas certain qu’il s’agisse d’infos au sens strict… ça vaut ce que ça vaut, venant d’un commentaire sur Amazon:
        http://www.amazon.com/gp/review/R1CS50KR3A8D7S/ref=cm_cr_pr_cmt_btn?ASIN=0307952207
        A prendre avec des pincettes (Voir même des tisonniers) !

    • paleophil dit :

      Merci pour ton commentaire Mathieu. A titre de curiosité personnelle, quels changements as-tu pu observer avec l’approche sans gluten et sans laitages ? et à quoi carbures tu pendant un marathon, c’est la grosse question que je me pose en ce moment, faisant tous mes entrainements à jeun.

      • nfkb (@nfkb) dit :

        vite fait en passant : pour le marathon, prends quelques gels dans une poche et boit de l’eau au ravito, c’est tout.

      • Mathieu dit :

        Le sans gluten a permis de ralentir mon transit intestinal (5-6 fois par jour avant…).
        Les produits laitiers je remarque rien de particulier, enfin dans ma jeunesse j’avais facilement des maux de ventre/diarrhée et j’ai plus rien depuis. Mais je n’ai pas la certitude que c’est lié aux produits laitiers. C’est plus en m’informant ça et là que j’ai été convaincu qu’on en avait pas besoin, et que même à terme ça serait plutôt néfaste (j’ai lu du Julien Venesson et du Christophe Carrio entre autres). Comme toujours des études diront certainement que finalement c’est pas si néfaste, mais la logique m’incite de toute façon à penser que le lait n’est pas fait pour un adulte.
        Pour les marathons, c’est le seul moment où je consomme du sucre en fait. Je prends 2 carrés tous les 5km. ça m’a convenu parfaitement à mon premier marathon, ça me convient sur les sorties longues, on verra si ça me conviendra aussi dimanche qui vient à Berlin 😉

  2. mlzun0 dit :

    Je ne suis ton blog que depuis peu, mais tes articles me paraissent toujours pertinents, notamment par ton approche de la course et de l’alimentation, assez peu commune parmi les blogs de running.
    Ce que je vois à travers ces lignes, c’est qu’il n’y a pas de méthode parfaite pour courir, manger dormir, être en forme. D’après mon vécu et tout ce que j’ai appris auprès de nombreux coureurs qui ont tous autant de modes de vie différents, c’est qu’à chaque coureur il y a une façon de travailler, et qu’il n’y en aura qu’une par coureur. Celui qui aime et peut courir pieds nus, qu’il continue. Celui qui ne se blesse qu’en courant avec 3cm de drop, grand bien lui fasse! Quand je découvre de nouvelles chaussures, un nouveau concept, une nouvelle méthode, je me dis toujours que ça peut m’apporter beaucoup comme me porter préjudice parce que ça pourra correspondre à un coureur lambda mais pas à moi. Donc j’essaie d’absorber tout ce que j’apprends et de tracer moi-même mon parcours de coureuse.

    En revanche, ce qui m’intéresse beaucoup, c’est le concept du courir lentement. Fondamentalement, je pense que ça peut être très bénéfique, d’autant que jusqu’à ma fatigue (et carence) qui dure depuis plusieurs semaines, je me suis mise à courir lentement. Et hier sur un 10km sur lequel je n’aurai jamais parié vu mon état, j’ai réussi à conserver mon temps cible. Donc à creuser 😉

    Sur ce, merci pour tes articles, et joyeux deux ans!

    • paleophil dit :

      Merci pour ton message. Oui avec le recul il n’y a pas de méthode parfaite mais on peut tirer des grandes lignes : faire un peu de PPG, penser à la foulée et la posture, et effectivement passer le plus clair de l’entrainement à aller lentement, et le reste à fractionner. Je pense que le cross training c’est bien aussi, si toi tu nages, c’est un excellent complément. Un peu de vélo là dessus et tu sera mure pour du triathlon. Si tu lis l’anglais achète le bouquin de Matt Fitzgerald, 80/20 training (en kindle ça va plus vite :-)).

      J’ai vu ton post sur ton anémie : c’est normal d’avoir des baisses de régime (d’ailleurs les bons plans d’entrainement ont des périodes de « consolidation où on réduit la charge toutes 1 semaine sur 3 ou 4 histoire que le corps puisse « assimiler » l’entrainement). Mais n’étant pas médecin je ne sais pas si la CAP peut avoir une influence sur la quantité de globules rouges même si cela semblerait relativement logique. Par contre je sais que la course lente favorise le développement des capillaires et des mitochondries, les petites centrales énergétiques dans nos cellules, et donc contribue à l’efficacité du système cardio-vasculaire (donc augmente son rendement indépendamment du nombre de globules rouges). Et si tu n’as pas assez de temps pour courir, la méthode qui consiste à sauter le repas de midi et à aller crapahuter et juste prendre un shake protéines / glucides à l’arrivée marche bien. A condition d’avoir une douche au bureau …

      • mlzun0 dit :

        Oui, j’envisage de lire ce livre dont on m’a vanté les mérites. Je l’ajouterai à ma liste de Noël, quand j’aurai le temps de lire autre chose que des manuels de droit.
        Pour ce qui est du « jeune, » je le pratique déjà de façon occasionnelle, ce qui me fait un bien fou, mais j’avoue que passer à un usage plus régulier pourrait valoir le détour. Je suis encore en stage et il m’arrive donc déjà de sauter des repas à midi par choix (et de courir aussi à midi par la même occasion), mais je pense que la régularité est ici la clef, il ne s’agit pas de le faire de façon sporadique et désordonnée. Et tiens, les produits laitiers je vais aussi les arrêter pendant un temps 😉 (un ami biologiste m’en a parlé, comme quoi il y a donc de vrais arguments scientifiques derrière tout ça).

      • paleophil dit :

        Un point important à intégrer, et que je n’ai pas développé dans mon post, il faudra que je le fasse tiens, c’est que justement le corps humain a besoin d’irrégularité.

        Et que ce qui parait régulier vu de loin (la fréquence cardiaque par exemple) est en fait une somme de micro irrégularités (en fait un coeur qui bat à 60 pulsations ne bat pas à 60) … et toute la biologie humaine est comme ça, un équilibre qui est une somme d’antagonismes permanents (nfbk tu as le droit de me contredire, tu es plus expert que moi :-)).

        Donc non aux trois repas par jour, non aux séances de muscu et de CAP qui sont toujours les mêmes. Le corps a besoin d’être « surpris » pour continuer à s’adapter.

        Idée très puissante de Nicholas Nassim Taleb dans son bouquin « antifragile ». Ajouter un peu de chaos dans la vie est bénéfique.

        Je sais, ça peut être bizarre à entendre quand on est en train de bosser son capa (au fait, ma fille fait la même chose que toi) … mais c’est comme ça 🙂

      • nfkb (@nfkb) dit :

        la course à pied détruit des globules rouges, après je ne pense pas que ça entraîne en soi une anémie. Mais la CAP ajouté à d’autres phénomènes peut probablement contribuer à ancrer l’anémie. http://www.nfkb0.com/2011/07/28/hemolyse-et-course-a-pied/

  3. nfkb (@nfkb) dit :

    A propos des produits laitiers, je vous ressors un vieux post et je reviendrai commenter ce billet anniversaire plus tard 😀
    A propos du lait : http://www.nfkb0.com/2011/03/20/la-supercherie-du-geste-sante-avec-votre-yaourt/ Ma conclusion : pas d’intérêt à supprimer les produits laitiers si on les tolère bien ils apportent aussi des choses intéressantes (protéines pas chères, vitamine K). Je préfère toujours trouver des choses positives dans un aliment que de les bannir

  4. nfkb (@nfkb) dit :

    Me revoilou pour un commentaire de ce billet.

    Tout d’abord, sache que je suis toujours content quand tu sors un billet, j’aime bien ton style éclectique et ton humour. C’est facile et plaisant de te lire.
    Ensuite j’aime le personnage que tu montres à travers ce blog, je suis admiratif de tes entrainements avec ton emploi du temps de voyageur et ton âge. Donc continue ! c’est top !

    A propos du pognon, on en a déjà causé mais pour moi « il faut savoir tracer une ligne dans le sable Dude ». A partir du moment où l’on tire un bénéfice commercial, les billets n’ont pas la même saveur. C’est sûr. Je préfère ma liberté. (et dans la même veine je ne reçois aucune publicité médicale)

    Pour les problèmes évolutifs, je suis trop ignorant sur le sujet mais je crois qu’il faut faire très attention quant on flirte avec l’idée que l’on est fait pour quelque chose.

    Pour l’hygiène de vie j’aspire de plus en plus sur le très long terme à alterner endurance très douce (randonnée) et exercices musculaires plus explosifs. Sur le long terme j’ai aussi envie de pratiquer plus de sport portés comme le vélo ou la natation pour les autres plaisirs qu’ils procurent. Je ne sais pas si le cross-training apporte un vrai plus en matière de performance individuelle en course à pied. Peut-être que le vélo (home-trainer) peut aider à travailler les guiboles en résistance de force quand on n’a pas de longues pentes près de chez soi. Pour la foulée en CAP, suis d’accord. Je pense continuer à alterner les types de chaussures et je pense pour avoir un peu essayer qu’il est très difficile de travailler sur sa foulée pour de l’endurance, sans entraineur, juste en utilisant des capteurs de cadence et/ou la vidéo.

    Et merci pour tes sympathiques pensées, elles sont partagées !
    tchuss

    • paleophil dit :

      Merci Dude 🙂 Tes commentaires sont évidemment très agréables à lire. Moi je ferais bien un peu de cross-fit pendant quelques mois pour voir ce que ça peut faire à mon corps de vieillard… By the way je risque de venir din’ch’nor d’ici quelques semaines pour voir des matchs de coupe Davis, si c’est le cas je te fais signe et on pourrait se faire un km vertical sur un terril 🙂 ou un petit tour de la citadelle 🙂

  5. nfkb (@nfkb) dit :

    tiens à propos du gluten, je viens de tomber sur cette sympathique bédé
    http://lepharmachien.com/gluten/

  6. Sylvain dit :

    Deux ans, c’est pas mal, le mieux est de laisser mûrir, je crois avoir lu que la médiane de maintenance régulière d’un blog ne dépasse pas 6 mois (Renaud qui est dans le métier qui rentre, tu confirmes ?) 🙂 Bon anniversaire en tout cas 🙂

    @nfkb : je trouve le ton du pharmachien absolument imbuvable. Je sais pas si c’est sa jeunesse ou si c’est un petit con, certes surdoué, par moments marrant, mais humainement je ne vois rien de bon. J’ai de plus en plus de mal à lire des propos dont la forme est irritante alors que le fond est sympathique (cf Carbsane). Mon temps de cerveau disponible pour TF1 est limité, alors je sélectionne, à force de lire du caustique on devient caustique et misanthrope, c’est mauvais pour ma santé mentale.

    Sur ce billet là, il fait preuve d’un mega strawman digne des heures les plus sombre de la rhétorique pseudoscientifique :

    « Le gluten est une toxine inutile
    Manger sans gluten est meilleur pour la santé
    Manger sans gluten fait perdre du poids
    Le gluten cause des troubles digestifs chez tout le monde
    Les aliments sans gluten sont plus bio / organiques
    Manger sans gluten est facile »

    Si ce sont les réactions des gens accumulées sur la toile, euh, oui, on doit pouvoir tout trouver, mais je n’ai jamais lu ça nulle part, en tout cas, pas chez les blogueurs ou journalistes qui ont fait un minimum d’effort de recherche.

  7. paleophil dit :

    Merci Sylvain. C’est vrai que je muris … à la fois dans les centres d’intérêt, ce que j’ai envie de partager et puis aussi le style. Au final, c’est un exercice de style. Si on ne se positionne pas sur la dimension scientifique (ce dont je commence à faire mon deuil, ou alors il faudrait que je décide de faire des études de médecine et là j’ai pas vraiment le temps :-)) il reste le plaisir d’écrire, et de produire un jus de cerveau fluide et digeste; tout un programme. Ce qui fait que je peux reprendre un post 5 ou 6 fois pour changer les phrases, la ponctuation, et bizarrement … j’aime ça. Un texte bien écrit c’est comme un morceau de musique finalement, faut que ça sonne. Même si j’alterne avec des sujets plus informatifs. Bref, j’ai pas fini mon chemin …

    • Sylvain dit :

      Ah, je te confirme pour la musique. La plupart de mes articles sont écris en musique derrière (mes 3 derniers sous le son de Paul McCartney, un album assez intimiste et sombre, Chaos and creation in the backyard). Et même s’il n’y a pas de musique…j’ai toujours la vague sensation qu’écrire un texte, même si à portée non poétique, relève un peu du musical, alors on écrit des partitions oui, mais sur un blog, parfois les choses s’enchaînent, s’imbriquent bien, on a les mots qu’il faut là où il faut, alors que quelques heures, jours auparavant, quand on avait le même sujet, les mêmes références sur le bout de la langue, impossible d’écrire, et page blanche au finale. Et quand on y arrive, c’est tellement facile qu’on s’en veut de ne pas y être arrivé avant (« bon-sang-mais-c’est-bien-sûr » comme tu dis).

  8. nfkb0 dit :

    @paleophil : et même que plus il y a de variations dans nos battements cardiaques, mieux c’est ! y’a plein de travaux sur le sujet et en quelques clics de google je trouve ça par exemple http://www.academie-medecine.fr/wp-content/uploads/2014/02/pages-175-186.pdf & http://tel.archives-ouvertes.fr/docs/00/84/02/17/PDF/2012LIL2S005.pdf

    @sylvain : je comprends ton point de vue, moi je trouve énervant le ton d’un Julien V. sur cette même thématique… la façade scientifique pour vendre de la croyance je n’aime pas du tout… et il y a beaucoup d’écrits dans ce style…

  9. Serge dit :

    Ton éclectisme fait ta qualité.

    Des conseils par une personne que tu cites…

    Bon courage et encore merci.

    • nfkb (@nfkb) dit :

      Et ils sont combien à vivre comme ça en France ? 10 ?

      Le ton est agréable, je comprends qu’on puisse croire à l’histoire…

      (mais #wtf le bracelet Power Balance quoi)

      • Serge dit :

        Il ne s’agit pas de croire, mais de vendre…
        Et s’il faut aussi porter des bracelets » magiques » l’essentiel se trouve dans les euros qu’il rapporte.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s