Le sucre rend-il aveugle ?

Une chose qui continue à me surprendre est notre aveuglement collectif par rapport à notre alimentation. Il y a un truc qui est complètement cassé à ce niveau dans notre culture.

Le développement du goût et l’accumulation de connaissances sur les aliments qui nous permettent de fonctionner correctement en tant qu’entités biologiques s’est fait sur des centaines de milliers d’années. Nos ancêtres avaient développé un savoir empirique sur les plantes et les aliments qui étaient bons pour eux. L’agriculture a changé ce rapport et nous mis dans une posture d’efficacité et sans doute aussi de toute-puissance : ramasser des plantes sauvages est peut être meilleur pour la santé, mais c’est aléatoire et ça ne  nourrit pas beaucoup de monde par hectare.

Cultiver du blé et élever des animaux a permis d’accroitre ce rendement et une croissance exponentielle de la population humaine (la population humaine totale n’a jamais dépassé 15 millions avant 10.000 ans avant JC) et la structuration de la société par la création de stocks.

Mais même si l’agriculture a rendu la santé des humains plus précaire, l’accroissement massif l’a compensé. J’ai souvent des regards incrédules quand j’explique que l’homme du paléolithique était en meilleure santé que l’Européen en 1800. « oui, mais l’espérance de vie ? ». On oublie que 70% des décès étaient provoqués par une mort violente, prédateur, accident ou baston avec un autre humain … paradoxalement notre société actuelle est infiniment moins violente que celle des chasseurs cueilleurs, mais c’est un autre sujet.

Depuis 50 ans il y a un autre phénomène qui se passe, plus visible aux US qu’en France, mais pas d’inquiétude, c’est en train d’arriver chez nous : l’industrialisation de la nourriture et sa « saturation » en glucides. Regardez votre supermarché avec un oeuil critique, que vous soyez préoccupé par une alimentation équilibrée ou amateur de chips et de bière : Jus de fruits (frais, mais bourrés de sucre), céréales (complètes et renforcées aux vitamines, mais avec un index glycémique supérieur au glucose …), pâtes, riz, pommes de terre, chips, pains de tous types et formes, pâtisseries, plats préparés, en-cas de tous types, mais toujours sucrés (en ce moment, la pub kinder : « la barre de céréales au chocolat pour la faim d’après-midi), fruits génétiquement sélectionnés pour avoir une concentration élevée en fructose,  et on ne parle pas des soft drinks. Difficile à éviter. Par contre le rayon « noix et noisettes » représente 50 cm de linéaire (sauf dans les magasins bio, où je vais de plus en plus souvent …)

Le discours social (et politique) est : modération, notamment et surtout sur les graisses saturées et animales, qui en fait ne posent pas de problèmes à partir du moment où elles ne sont pas mangées avec des tonnes de glucides.

Fromages et yaourts 0%, coca light ou zero. Mais vous pouvez manger des « healthy grains » (céréales bonnes pour la santé, complètes). Et aux US  en plus ils ont le bonheur d’avoir du sirop de fructose dans la plupart des plats préparés. Et depuis 30 ou 40 ans l’obésité monte en flèche, le diabète (80 millions aujourd’hui), les cancers. On supprime le gras, complètement diabolisé (n’est il pas instinctif de dire « je vais manger léger » ? regardez autour de vous le nombre de gens qui prennent une assiette de frite avec un coca light) … il faut bien le remplacer par quelque chose : des glucides.

Peut-être qu’il  a un truc qui ne va pas ?

Quand j’essaye de dire ça dans un diner, qu’en fait notre corps n’est pas prévu pour cette avalanche de sucres en tous genres et que c’est peut-être ça qui est la cause de tout un tas de maux,  on me regarde comme un martien ou un terroriste islamique. Et quand j’en discute avec des amis qui sont dans la même mouvance, ils me disent la même chose.

Résumé : nous mangeons des trucs qui nous rendent malade, nous nous plaignons de notre prise de poids, manque d’énergie, digestion difficile, système immunitaire déficient, cholestérol élevé, et hop, chez le médecin, et hop, la vie n’est pas juste, je suis malade, et hop, des petites pilules qui sont censées résoudre le problème.

Evidemment les trucs qui rendent malade ont bon goût. Et sont addictifs : une alimentation chargée en glucides nécessite un approvisionnement permanent, le pic d’insuline résultant de la glycémie élevée entrainant une diminution de la glycémie, et donc un signal au cerveau qui dit : « glucose, glucose, vite, vite ».

Mais comment expliquer cela ? J’ai souvent l’impression que c’est un discours qui ne peut pas être entendu.

Les preuves scientifiques sont là, et si on essaye on voit bien que ça marche. Alors, c’est peut être la dépendance qui nous agit. Quand je prends une cigarette, j’ai l’impression de décider mais ce n’est pas vrai. Une baisse d’un neurotransmetteur va envoyer un signal quelque part qui va se transformer en pensée consciente « ha je fumerais bien une petite clope là ». Je pense que pour l’alimentation c’est pareil. L’addiction au sucre fonctionne sur le même principe, et c’est peut-être ça qui nous rend sourds à sa toxicité.

Et bien sur le poids de la culture. « Le pain, mauvais pour la santé ? t’as fumé quoi aujourd’hui ?  » – et l’odeur des croissants du dimanche, et la baguette qui croustille, etc.

Si vous êtes un peu curieux (et pour ça le corps est un terrain d’expérience intéressant), essayez donc. En ce qui me concerne la base de mon alimentation a été pâtes, riz, pain pendant plus de 30 ans. J’ai arrêté il y à peu près deux ans et je me porte très bien. Et surtout : ça ne me manque pas.

Il y a dans cette histoire quelques paradoxes amusants mais assez grinçants : les progrès techniques de notre société nous amènent de la bouffe qui nous empoisonne et des médicaments qui sont censés nous aider à être moins empoisonnés, ça fait gagner de l’argent aux grandes sociétés mais pas aux états qui financent la sécu … Et en parallèle la science et la meilleure connaissance de notre métabolisme que nous avons nous prouve que l’alimentation de nos ancêtres était bien meilleure pour nous, et que nous pouvons résoudre tout un tas de problèmes en mangeant différemment.

Je reste très étonné du vite de discours politique sur le sujet : c’est pourtant un putain de sujet !

Et pour ceux qui pensent que je suis définitivement givré – le gouvernement suédois a travaillé sur le sujet et recommande une alimentation LCHF (low carb high fat). Et les suédois s’y mettent. C’est donc que c’est possible …

Googlez « LCHF sweden », vous risquez d’être surpris …

A suivre …

Cet article, publié dans Alimentation, est tagué , , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

7 commentaires pour Le sucre rend-il aveugle ?

  1. suzana dit :

    Well every day I a starting to believe a little bit about this way of life. After watchng the documentary yesterday on « boran to run » it is clear that our way of eating is all wrong. How to get the message to the big public is the tricky.

  2. benberg dit :

    My name is Benoit and I approve of this message (merde je regarde trop la campagne US…) « LCHF » (et j’ajouterais HP — high protein) depuis 18 mois, 15 kgs perdus sans effort, aucun manque de sucres / ‘white carbs’ (que je m’autorise 1 jour par semaine pour ne pas faire passer mon metabolisme des sucres au repos total, ce qui nuit a la perte de poids… et avant des gros efforts sportifs). Go on, brother…

  3. Jeremiah dit :

    Ma cousine voit un nutritionniste. A sa premiere seance elle lui a dit qu’elle pouvait manger des Corn Flakes mais pas les sucres car ils sont trop ricges en sucre… j’ai donc expliqué à ma cousine que corn=maïs et que c t la pire des cochonneries a avaler. Bien evidemment elle prefere croire sa nutritionniste sûr diplômée et sûr stupide 😀 les gens n’aiment pas changer leurs habitudes et encore moins se rendre compte qu’on les berne depuis 30 ans…

    • paleophil dit :

      Oui changer les habitudes alimentaires c’est compliqué … et discuter de diététique c’est presque aussi compliqué que de parler de politique ou de religion. Phinney donne une explication sur l’importance de la culture alimentaire dans son interview. Moi j’ai arrêté d’essayer de convaincre qui que ce soit. Par contre j’explique volontiers ce que je fais. Et j’ai un blog 🙂

  4. paleophil dit :

    Il y a des études faites avec des rats qui ont montré que la boite de céréales était plus nutritive que les céréales elles-mêmes et que des rats nourris exclusivement de céréales de petit déjeuner devenaient fous et mouraient rapidement :
    http://www.realfoodnutrients.com/NewsletterArticles/SomethingYouveNeverBeenToldAboutBreakfastCereals.htm
    A prendre avec précaution, mais quand même … tu peux passer le lien à ta cousine 🙂

    • angello dit :

      Merci beaucoup pour votre blog ! je suis heureux de constater qu’une autre personne confirme ce que je pense . Je me rend compte que beaucoup trop de personne sont malade, pour ma part j’en conclus que c’est la nourriture qui en est la cause.Justement je suis a la recherche du  » quoi ».

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s