Un dimanche après-midi à Paris

Un post dédié à ….

Toutes les personnes que j’ai croisées dans Paris cet après-midi, emmitouflées dans moult couches, bonnets, doudounes, gants et j’en passe.

Et aussi au policier qui m’a gentiment faire remarquer que c’était interdit par la loi d’être torse nu et en short dans Paris.

Rencontres

Près du Pont Alexandre, je me-move sagement dans le couloir de bus après m’être fait dépasser par un immonde et puant « BigBus » ; Je savoure d’avoir retrouvé toute la largeur de la voie … mais une voiture de police s’approche et se met à ma vitesse. D’habitude les policiers sont plutôt sur le mode « waou » quand ils voient un mec torse nu en plein hiver sur un engin à trois roues étranges.

Là je m’attendais à un truc du genre « c’est rigolo votre engin » mais en fait j’ai droit à 
« vous savez que c’est interdit d’être torse-nu en ville ? »

Heu, non, mens-je. Ha bon ?
« Oui m’sieu, c’est juste autorisé sur les plages ».
Je saisis une perche imaginaire « … Sur les quais juste en bas c’est Paris Plage »
… mais d’abord c’est même pas vrai.
Je prends mon air contrit, genre, j’le f’rai plus m’sieu, promis …
Il repart en me lançant « Je compte sur vous ».

On se retrouve trois feux rouges plus loin, devant le Musée d’Orsay. Il a la flèche pour tourner et je le laisse passer.
Il s’arrête de nouveau « M’enfin, vous exagérez !!!»
Pardon ? J’ai fait quoi encore ?
« Je vous ai dit de remettre votre t shirt ».
C’est vrai que j’ai une boule de fringues accroché devant : un bonnet, des gants et un t-shirt … qu’on voit à peine.
Je tente le coup « mais je n’ai pas de t-shirt, ça fait 10 ans que je fais ça et personne ne m’a jamais rien dit ».
Le pandore prend un air soupçonneux (il a raison) – « c’est pas un t-shirt ça ?  »
« non, non, ce sont des gants et un bonnet ».
J’ai droit à un regard noir et ça commence à me gaver, je glisse …
« vous savez, c’est bon pour la santé, le froid, je fais faire des économies à la sécu ! »
Ils ont sans doute autre chose à faire que me coller un PV pour attentat à la pudeur, et nos routes se séparent.

Ce qui est marrant c’est que j’ai croisé des centaines de policiers (y compris aujourd’hui) lors de mes pérégrinations torsenuesques dans Paris. Qu’est-ce qui fait qu’un policier décide de me faire une remarque, on un pouce levé ? Est-ce qu’un jour je vais réellement prendre une prune pour attentat à la pudeur … A suivre 🙂

A part cet épisode marée-chaussesque, j’ai eu quelques interactions plus ou moins marrantes aujourd’hui. Il y a le classique « vous allez prendre froid » qui cette fois m’a été lancé par un éboueur.
Il y a aussi la réaction des enfants « mamaaaaaan ! Il est tout nu le monsieur » (à noter la confusion très fréquente. Je ne suis pas tout nu).

Quelques pouces levés de conducteurs, des sourires, des « c’est génial ce truc » et même une voiture qui a ralenti pour prendre une photo près des Tuileries.

Un gros con que je contourne près de l’Alma et qui me lance « y’a une piste cyclable !  » Ben oui connard, sauf qu’elle est pleine de piétons, de mômes en trottinette et de touristes qui font des selfies en veux-tu en voilà.  C’est d’ailleurs super irritant de voir comme personne ne respecte les couloirs de vélo.

Il y a plusieurs endroits à Issy les Moulineaux où il y a bien deux voies vélo et une voie piéton. Ben non, les piétons sont toujours sur la voie vélo. Et évidemment le dimanche après-midi il y a beaucoup d’enfants en train d’apprendre vélo, roller, sous un contrôle plus ou moins laxiste des parents. Bon vous allez me dire si j’ai envie de faire une perf j’ai qu’à aller à Longchamp, et vous aurez raison. Je n’ai percuté personne, ni gamin fonçant sans rien regarder, ni mamie en vélo électrique zigzaguant sur les deux voies.

Et en rentrant mon voisin, marathonien septuagénaire qui sort ses poubelles et me mitraille de questions sur ma machine bizarre. Lui en son temps il faisait du … ski à roulettes pour s’entrainer au ski de fond. Sans freins 🙂

Expériences sensorielles

Le vélo et le me-mover m’obligent à une attention visuelle qui me fait être plus sensible aux détails (morceaux de verres sur la route et humains en mouvements sur des trajectoires et des objets divers susceptibles de me percuter) et à la beauté visuelle en général.

C’était difficile de ne pas s’arrêter toutes les 3 minutes aujourd’hui parce que la lumière était absolument fantastique. J’ai fait des photos que je poste ici et pour une fois je n’ai rien retouché. Tant la lumière de l’après-midi que du soir étaient fabuleuses.

J’ai pas pu m’empêcher de faire quelques selfies débiles, c’est ainsi. Allez, on y va  !

IMG_8217

Première vue de la Tour Eiffel des quais. Nuances de vert sur le pont.

 

IMG_8364

J’ai pas eu la patience d’attendre le passage du métro aérien !

IMG_5434

Pierre et or. Ca rigole pas là haut. Y’a du mouvement !

IMG_1757

Je ne vais pas me plaindre mais quand même, c’est pas cool pour les voitures.

IMG_0873

Notre Dame côté arrière. Je vais peut-être finir par me convertir. 

IMG_7572

Et une selfie qui ressemble à un montage, une !

IMG_0874

On est encore en mode crue, même si il y a 50 cm de moins qu’en début de semaine …

IMG_0876

Le Grand Palais …

IMG_0877

Réverbère et or

IMG_0881

Tour Eiffel en feu …

 

En ce qui concerne le froid … j’ai passé un peu plus de deux heures par 5-7 degrés, à une vitesse entre 15 et 25 km/heure.

J’avais un peu peur pour les mains, et finalement …  je n’ai pas eu froid du tout. Malgré les nombreux arrêts photo.

Alors évidemment quand je croise les gens emmitouflés de la tête aux pieds, y compris en courant ou en faisant du vélo je ne peux pas m’empêcher de faire le parallèle avec la nourriture et ce paradoxe qui nous fait rechercher le confort (pour de bonnes raisons il y a 30.000 ans) et qui nous affaiblit tellement aujourd’hui.

IMG_0886

Non non je ne suis pas congelé 🙂 Mais surement un peu givré !

Pour ce ceux qui auront lu ce post jusqu’au bout, la morale de l’histoire est que  le froid
« tempéré » n’est pas notre ennemi. Faire ça par -30 serait une toute autre histoire mais tant qu’on est autour de zéro pour quelques heures on peut vraiment voyager léger.

parcours

Le parcours

That’s all folks.

Je vais de ce pas aller lire la version française du livre de Wim Hof 🙂

Cet article, publié dans Petites histoires, est tagué , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

8 commentaires pour Un dimanche après-midi à Paris

  1. Nico dit :

    PaléoWim :))) (HOF)
    Meilleurs voeux Philippe !
    Nico

  2. diemer dit :

    You look great Philippe! Tous mes vœux! Go on with your posts ! I en joy It and my Young adults at home also:)

  3. Jean Bastien dit :

    Bravo pour la tirade sur les incivilités des piétons, enfants, etc.
    Avec tant de mépris affiché pour autrui, la loi, et la police, fallait oser!

  4. paleophil dit :

    merci pour ce commentaire constructif !

  5. Litchi dit :

    Si par hasard je vous croise sur Paris ou ailleurs, je vous demanderais un selfie avec bienveillance. Vous torse nu ( et non tout nu comme le dissent les enfants🙃) et moi emmitouflée dans ma grosse doudoune. Bel article ludique avec un bon fond de tolérance !!!!

    • paleophil dit :

      Ah ce commentaire me rassure ! après on pourra échanger, vous torse nue et moi en doudoune 🙂 … comme le font certaines femmes aux US (où là les hommes ont le droit d’être torse nu dans la rue mais pas les femmes) pour revendiquer l’égalité des droits homme/femme !

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s