Le coureur qui griffait le sol avec des semelles de bois …

Le blogger en pleine action !

Le blogger en pleine action !

Intro à ce post qui devait être court et qui, encore une fois, ne le sera pas, : je me suis acheté une planche « à instabilité » chez Decathlon pour 15 euros et je m’en sers de plus en plus.

Incroyable comme on progresse vite sur ce truc, et ça ne peut pas faire de mal à un coureur de travailler ces muscles.

Travailler debout, sur une planche comme ça : vais-je oser le faire au bureau ?

Pour ceux qui pensent que je triche et que j’ai la main collée à l’ordi avec de la cyanolite  :

Sans les mains !

Sans les mains !

Vendredi matin– je vais acheter des croissants. En rentrant je prépare un croissant avec du Nutella dedans (pas pour moi … mais je vais quand même en manger deux. Un gout de nostalgie – ma grand-mère m’en achetait quand j’allais la voir. Même quand on arrête le pain, un croissant tout chaud, ça reste un sacré plaisir. Que les hommes des cavernes n’avaient pas !). Enfant, je trouvais que les croissants ressemblaient à des crabes, les calandres de voiture à des visages, et que la pleine lune me regardait en souriant …

Croissant du matin, fais moi un sourire !

Croissant du matin, fais moi un sourire !

Plus tard, en lisant Pinker, j’ai compris que nous étions sans arrêt en projection imaginaire sur les objets, animés ou non. Il y aussi des gens qui voient la tête de la vierge marie dans une pizza …  that’s how the mind works. Saviez-vous qu’un nouveau-né d’une semaine a déjà des notions de « physique intuitive » comme la notion de gravité, de transmission de mouvement lors d’un choc ? Pinker est un des grands penseurs actuels vivants.

En faisant un peu de muscu j’écoute une interview de l’inventeur du chi-running (non, ça je vaut pas dire qu’on a la diahrrée en courant) – Danny Dreyer .

C’est intéressant, même si j’ai du mal à acheter l’idée qu’en se mettant plus en déséquilibre on résout tous les problèmes d’un coup … pour ceux que ca intéresse, le site est  et le podcast ici :  Il faudra que je creuse le truc quand j’aurai un peu de temps …

Samedi – grosse séance : 3 fois 3000.  Je n’aime pas les 400, mais les 3000 c’est pire – c’est vraiment chiant, et ce n’est même pas un nombre complet de tours.  Mais il se passe quelque chose pour moi lors de cette séance.  Jean nous fait faire des départs type « 100 mètres » à genoux en nous mettant en déséquilibre (tiens, tiens, …) et ensuite nous relever et courir « grands ». J’ai toujours une foulée hyper rasante et Jean insiste pour que je lève plus les genoux et que je « griffe » le sol (oui, je sais, griffer le sol avec des chaussures c’est pas évident, et pieds nus ça fait carrément mal).

J’ai toujours du mal avec ces trucs de proprioception à la con mais toujours est-il qu’en exagérant beaucoup le mouvement des genoux ma course est moins ras du cul, et que je sens l’amorce de l’ébauche d’un rebond – et en tous cas une faiblesse et une asymétrie dans les mollets. Le gauche rebondit à peu près, le droit pas autant. Comme par hasard c’est celui qui a tendance à contracturer. Depuis le temps que je me dis qu’il faut que je fasse de la corde à sauter tous les matins. Fais pas le con et évite de te blesser … 

En tous cas Jean me dit que pour la première fois je ressemble à un coureur. OK. C’est toujours bon à prendre, on dira que c’est le compliment de l’année !!!

J’ai l’impression de faire des montées de genoux pendant 3000 mètres, mais je sais que la perception des mouvements est toujours faussée. Je dois en fait lever les genoux de quelques centimètres de plus que d ‘habitude, et encore. J’ai un peu de mal à tenir la vitesse sur le dernier 3000, mais globalement ça le fait.

3 fois 3000

3 fois 3000

Les 20 minutes de récup pieds nus sur la pelouse et sur la piste sont bienvenus. Je me demande si les micro oscillations de vitesse sont réelles ou sont des artefacts du cardio. Le sprint de fin sur le dernier est bien réel, lui 🙂

Pour me changer les idées, l’après midi je fais le test dans la revue Zatopek « êtes vous un coureur naturel ». Je me sens un peu comme une midinette sur la plage en train de faire le test cosmo « savez vous attirer les hommes » ou « faites vous ce qu’il faut au bureau pour vous faire remarquer et trouver un mari riche et sympa », surtout quand je demande à ma femme de mesurer ma hauteur assis (ce qui permet de mesurer la longueur des membres inférieurs).

Les bons coureurs sont des écorchés vifs !

Les bons coureurs sont des écorchés vifs !

Le test est intéressant car basé uniquement sur les caractéristiques morphologiques, pas les capacités cardio vasculaires. On apprend des termes intéressants comme « ectomorphe » et  « mésomorphe », l’indice de Sheldon (rien à voir avec Big Bang Theory).

Ca commence assez fort avec le calcul de l’IMC. Avec un IMC de 23 … je suis limite obèse pour un coureur de fond.  Un marathonien qui mesure 1:70 pèse en général 55 kilos, moi 67 : ça fait 12 de plus.

Je vous passe les détails mais la synthèse est que je suis dans la catégorie «semelles de bois».

Commentaire assez saignant : « De toutes les discipline sportives, la course à pied n’est probablement pas celle qui correspond le mieux à votre morphologie. A moins que vous brilliez dans des épreuves plus courtes, plus longues ou sur des terrais plus difficiles ». Prend ça dans l’égo mon ami … mais si j’étais champion du monde ça se saurait. Putain, heureusement que je me suis inscrit à un trail sinon je serai au bord de la dépression.  Blague à part, ça montre que la bio-mécanique c’est important – et que avant toute chose, le poids est déterminant : si je pesais 55 kilos, je serai « semelle de gomme ». Bon mais pour ça il faudrait que je m’enlève quelques côtes. On va déjà essayer de descendre à 65 pour La Rochelle … de d’avoir une foulée plus dynamique, qui griffe, griffe le sol.

Si il y a d’autres masochistes dans la salle, le fichier excel pour faire les calculs est là mais il faut acheter le magazine pour avoir les explications.

Dimanche : sortie longue pas très longue dans Paris (1 heure 15). Frais, soleil …

J’aime courir dans Paris le matin. L’impression d’être dans un monde parallèle, torse nu au milieu des passants emmitouflés, mal réveillés, en train de faire leurs courses. Clope à  la main en prenant un petit noir sur la terrasse, clochards / jeunes filles d’Europe de l’Est assis tristement devant leur gobelet, toujours au même endroit. Odeur du poulet grillé du boucher … Slalom entre les vendeurs de tour Eiffel et les touristes qui prennent des photos … voire les mariés qui voit faire une photo posée près de la statue de la liberté … Un vrai parcours où on ne s’ennuie pas, pas comme les tours de piste !

tout en ligne droite !

tout en ligne droite !

Sur mon chemin je croise une librairie avec en vitrine un nouveau livre de Pascal Picq « De Darwin à Levi-Strauss ». Marrant, je pensais justement à Levi-Strauss en écoutent Jared Diamond. J’adore Picq et son livre sur la sexualité des primates et des humais est une vraie pépite.  Bon celui là il va être dans le Kindle vite fait.

Picq, Darwin et Levi-Strauss dans le même livre !

Picq, Darwin et Levi-Strauss dans le même livre !

 

Pas zéro produits chimiques en tous cas !

Pas zéro produits chimiques en tous cas !

Un peu plus loin une énorme pub pour le Coca Zero.

Zero Sucres, Zéro Calories. On se demande pourquoi boire un truc dans lequel il n’y a rien.

Indice : en fait, il n’y a pas rien. Il y a plein d’autres choses dont on ne parle pas …

Au retour vent de face – l’enfer, j’ai l’impression de faire du sur place. J’espère qu’il n’y aura pas autant de vent à La Rochelle !

Je vais passer les 16 bornes à essayer de lever les genoux et griffer le sol (Grrrr).

Avec plus ou moins de réussite, mais finalement une impression d’aisance qui sera confirmée par mes vitesses moyennes assez élevées. Finalement peut être qu’en mobilisant plus des quadriceps et le psoas, moins d’effort est demandé aux muscles des mollets ? Le quadriceps et les glutéaux sont après tout les muscles les plus puissants du corps humain.

Cet après midi le Marathon de New-York. Assez incroyable de voir les foulées et la bio-mécanique des champions – pas exactement ce qu’on apprend lors des entrainements, pourquoi je m’emmerde à essayer de changer, après tout ?. La gagnante féminine, Priscah Jeptoo, a une foulée assez incroyable, avec les jambes qui partent dans sur le côté et des mouvements de bras quasi spastiques.

984dd402-790c-4cd2-9c90-9fd4d42b413a

En tous cas elle va drôlement vite !

Mais bon, Nadal ne joue pas de manière orthodoxe non plus et Clapton n’a pas appris la guitare au Conservatoire.

La différence entre les surdoués et les gens ordinaires, qui ont des semelles de bois et qui essayent de griffer le sol 🙂

Cet article, publié dans Running, est tagué , , , , , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

7 commentaires pour Le coureur qui griffait le sol avec des semelles de bois …

  1. Millezieux dit :

    On dirait pas que tu fais 67 kg pour 1m70 ! cela doit être le poids des muscles !
    Super la planche ! Mon médecin m’en avait parlé il y a 3 semaines suite à mon entorse. Je ne savais pas que c’était si peu cher et si facile à trouver. Après ma séance de muscu je cours à décathlon…
    les viennoiseries: moins de 6/7 fois depuis juin dernier. Le low carb ne m’a pas guéri complètement de mon addiction au sucre mais j’ai énormément progressé en ce sens.
    Bonne semaine !

  2. Sydoky dit :

    Ah oui, ça c’est bien Jean, il est plutôt avare de compliment 😉
    Bonne continuation pour ta prépa marathon !

  3. benberg dit :

    Plus haut l’ordi ! Idéalement, désolidarise clavier et écran. Avant bras à l’horizontale et écran face aux yeux, sans baisser la tête. Je t’envoie une photo de mon setup au bureau si je trouve un photographe. Je travaille exclusivement debout depuis plus d’un an (pas de chaise du tout, sauf en Réunion parfois) et je m’en porte beaucoup mieux ! C’est un peu fatiguant les 2-3 premières semaines, mais après ça c’est complètement naturel.

  4. Nico dit :

    Quelle chance « semelle de bois » !! Moi qui m’évertue à bosser consciencieusement sur piste alors que cela semble peine perdue…. Je suis « semelle de pierre » !!! :-((
    1,74m….72kg….(oh la honte!!!!)
    Entre 20 et 25 :
    « Là, cela devient plus difficile. Il vous faut des aptitudes cardiovasculaires au top pour faire illusion et ne pas se trouver trop pénalisé par rapport à des adversaires mieux carénés. Est-ce important? Sûrement pas pour celui qui court seulement dans le but d’entretenir sa forme. Alors continuez! Vous faites partie de la catégorie des « semelles de pierre »

    Ils sont gentils de me rassurer en m’invitant à continuer de courir !!!
    Heureusement que tes billets, cher Paléophil, sont là pour me motiver !!!!
    Promis, dès que je deviens sub3, je fais un mail à la rédac de Zatopek 😉

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s