Post-Trump, première.

Après tout ce que j’ai écrit sur Trump et les élections américaines, je ne peux pas me terrer dans un terrier ! et puis j’ai quelques nouveaux abonnés, alors il faut que j’écrive ! Vu la quantité d’analyses produites, difficile de trouver un angle original et pertinent. Je vais essayer quand même ; comme je n’ai pas peur de me tirer une balle dans le pied, je vous renvoie également à l’excellentissime post (encore plus long que les miens ha ha ha) d’Olivier Ezratty qui fait un sacré tour du sujet.

Hors d’œuvre

On va passer rapidement sur deux sujets, qui ont un peu été ma première réaction « cerveau limbique ».

Les Américains sont tous devenus racistes, xénophobes, chopeurs de foufoune, etc.

On rappelle que les mêmes américains ont élu Obama il y a 4 ans, et que le vote populaire a donné 350.000 voix de plus à Hillary Clinton qu’à Donald Trump. C’est peu, mais le « landslide » des chambres est dû à un effet amplificateur du système des grands électeurs. Qui est lui-même un effet pervers d’un système antique et qui est critiqué, y compris aux USA.

C’est la fin du monde, il faut quitter les US, bla bla bla…

La politique de Donald Trump va sans doute faire régresser les US et le monde entier avec, mais un pays ce n’est pas qu’un président. En plus, il a promis des trucs qui de toute façon sont clairement infaisables, et il va donc devoir battre en retraite sans perdre la face, ce qui va être intéressant à regarder.

trump

Je reste donc sur la question « mais qu’est-ce que s’est passé » ?

Comment un Mickey narcissique, un type totalement incompétent pour un job, et pas des moindres (des POTUS, il y en a un tous les 4 ans) a réussi à passer tous les barrages mis en place par les systèmes : partis politiques, primaires, à convaincre 60 millions de personnes qu’il allait améliorer leur vie – et à devenir l’homme le plus puissant du monde ?

Je vais y aller de ma petite hypothèse, largement inspirée par Yuval Harari et quelques autres lectures.

Toutes les casseroles au cul de Hillary ne l’ont pas aidée et cette élection est autant sa défaite que la réussite de Trump. Le FBI, Wikileaks, et les service secrets russes (qu’est-ce qu’ils doivent se marrer !)  et bien sur les Républicains s’en sont données à cœur joie et lui ont effectivement savonné la planche dans les grandes largeurs. Mais ça ne suffit pas.

Trump a gagné l’élection à cause de la technologie.

Disons, à cause de et grâce à. Les vrais responsables de son élection, ce sont Internet et les GAFA. Dit comme ça, ça fait complot conspirationniste à la Alex Jones (mon nouvel ami) , mais je vais expliciter.

La réalité dépasse l’affliction

Les deux persona des candidats n’ont rien à voir avec la réalité, et émergent de médias morcelés, ayant intérêt à exciter leur « base » en pourrissant le plus possible l’autre candidat. Pour caricaturer un peu, à l’époque où les gens s’asseyaient devant la télé en famille, le network devait avoir un minimum d’objectivité, parce qu’il ne savait pas exactement qui regardait. Taper un coup à droite, un coup à gauche, restait raisonnable, même s’il y avait un parti-pris idéologique.

Là on est dans une logique inverse : il faut au contraire accentuer à mort le parti-pris, et être sensationnel pour faire du clic. En général, quand on lit un article ou qu’on regarde une vidéo en ligne, à la fin on trouve en plus les sites les plus trash et racoleurs en fin d’article, et là on passe dans la 4ème dimension.

A moment donné je me suis demandé si HRC n’était pas vraiment gravement malade. J’ai des relations Facebook qui relayent des infos sur sa pédophilie supposée, les cercles de morts autour d’elle (dont quand on fait 5 minutes de fact checking, on mesure l’absurdité, mais qui n’est pas perdue pour tout le monde !).

Donc : information morcelée, multiples sources, personnalisation de l’information, prime aux biais cognitifs et au sensationnel. On ajoute à cela une vieille maxime qui est que «quand un mensonge a été suffisamment répété il finit par paraître vrai » et on aboutit à ça :

Trump est un homme d’affaire avisé et intelligent, un bon père de famille qui a le souci de la réussite de l’Amérique, qui n’est pas en cheville avec « le système politicien » et qui va donc réussir à redonner son lustre d’antan à une Amérique meurtrie (par la technologie entre autres, mais on va y revenir).

Hillary Clinton est une femme corrompue, qui a fait plein de truc illégaux (ha,  son serveur email …) voire carrément dégueulasses (des parties fines avec des petites filles en prenant des cocktails de sperme et de sang) et qui est tellement malade qu’elle va faire un infarctus au bout d’une semaine à la Maison Blanche ; et on ne parle pas de Bill,  qui a de réelles casseroles sexuelles au cul si j’ose dire quand même, mais c’est pas lui le candidat.

Alors présenté comme ça vous vous dites il nous prend pour des cons le Paléophil !

Quelques faits

Vous savez, des faits ? des trucs qu’on peut vérifier, et qui sont vrais ou faux, un peu comme quand on fait une expérience scientifique. L’objet qu’on lâche, il tombe vers le sol, pas vers le plafond. C’est un fait. Enfin, sur Terre.

Trump est un bon homme d’affaires.

  • Il aurait mis le pognon que son père lui a donné sur des fonds indexés sur le S&P il serait 4 fois plus riche aujourd’hui.
  • Il a lancé tout un tas de business de manière vibrionnante (dont une société de prêts immobiliers juste avant le crash des subprimes) qui se sont cassé la gueule lamentablement et très vite.
  • Il a fait faillite 6 fois et sodomisé ses actionnaires à sec tout en se versant des salaires sympas (genre 50 millions par an) . Dont … des grandes banques (establishment, anyone ?), et des petites gens.
  • Il fait croire qu’il construit des immeubles mais en général il vend son nom et ensuite quand le projet pète il y a écrit en tout petits caractères qu’il n’y est pour rien
  • Il a une quantité de procès au cul considérable. Bon, c’est sa manière de faire du business
  • Il fait régulièrement obstruction à la justice quand il est poursuivi, n’hésitant pas à mentir comme un arracheur de dents et … à effacer des emails illégalement.

On voit le tableau. Mon propos n’est pas de le casser, encore que, mais d’insister sur le fait que toutes ces infos sont vraies, connues et à mon sens disqualifiantes pour certains de ses électeurs. Combien de fois ai-je entendu «oui mais c’est un bon homme d’affaire, il saura ce qu’il faut faire pour redresser le pays». Si sa persona «successful businessman» avait été démontée, il n’aurait pas gagné les élections. Et elle n’a pas été démontée, parce que

1. Il a une capacité à mentir et un aplomb tout à fait incroyables (on peut lui reconnaître ça, même si à mon sens ça relève plus de la pathologie personnelle que d’une qualité que j’ai envie d’émuler) et

2. Le morcellement des médias et leur renforcement sur leurs propres bases, permis et provoqué par la manière dont nous consommons l’information maintenant, directement provoqué par le web.

Trump est un rebelle du « système »

Comment un milliardaire qui a fait du financial leverage vis à vis d’investisseurs et du lobbying à donf pour avoir des permis de construire et qui fait des procès à tout le monde peut-il être hors système, un enfant de 8 ans ne se poserait même pas la question.

Trump est éthique et va faire le ménage à Washington DC

Trump Organization est débitrices de plusieurs banques non US (dont une banque chinoise qui lui a prêté 800 millions d’USD) et vend son nom à des promoteurs dans des pays étrangers, dont la Turquie et l’Arabie Saoudite. Faut-il ajouter quelque chose ?

Trump aime l’Amérique et les Américains.

On parle du mec qui dit qu’il est super intelligent parce qu’il a réussi à ne jamais payer d’impôts en enculant ses investisseurs américains ? C’est ça ? Et qui critique les mecs qui ont été emprisonnés au Vietnam pendant qu’il faisait le kéké dans des palaces à New York ?

Le serveur de Hillary ?

Ca a couté des dizaines de millions de dollars au contribuable US. Un vaste foutage de gueule, une grosse manip républicaine pour la pourrir. Républicains en général et Trump en particulier ont fait nettement pire, mais impossible de faire émerger ça du fracas médiatique. Si par contre vous allez sur Quora, qui en général est constituée d’individus qui, même s’ils ont des opinions, sont prêts à poser des questions et à y répondre, vous verrez une image totalement différente de ce qu’on trouve sur Internet de manière générale. Au passage, le FBI, après avoir quand même largement contribué à la faire perdre, a dit que tout était OK. Quand aux mails de Donald … lisez le dernier Newsweek et ça vous fera rire ou pleurer, ou les deux à la fois.

trump3

 

Rapport signal/bruit

Le Donald a twitté, éructé dans les rallyes, fait de l’audience justement parce qu’il mentait tout le temps et racontait n’importe quoi, alors ça sature la sphère médiatique, et au bout d’un moment ça fait tellement de bruit que l’esprit critique est dissous – surtout si le discours qui est servi est celui que les électeurs ont envie d’entendre.

Même le pire populiste a besoin d’un minimum de crédibilité pour être élu. Et dans le cas de Trump, c’était la trilogie « réussite, hors système, capable de faire revenir les emplois » qui a pu « passer » à cause du morcellement partisan des médias et de l’info.

Ce qui fait qu’aujourd’hui, que ce soit les électeurs démocrates ou républicains, chacun est persuadé à 80% que le candidat opposé est un gros étron et ses supporteurs des crétins. Ca va être cool pour refaire travailler tout le monde ensemble …

GAFA et ERP : haro sur l’emploi !

Les autres éléments importants qui ont parlé aux électeurs, c’est les accords internationaux de commerce mondial et chômage. Plus d’accords internationaux, des taxes d’importation et hop, on va recréer pleins d’emplois dans la Rust Belt.

Et c’est là que la technologie rentre par la fenêtre. Les emplois sont bien plus détruits par la technologie que par les accords commerciaux.

Directement

Pour avoir eu la chance de pouvoir visiter une usine BMW récemment à Munich, ce qui m’a surpris le plus (à part la propreté) c’est le fait qu’il n’y ait pratiquement aucun humain. Un ballet de robots, et quelques humains à la fin pour mettre les sièges et faire un peu de contrôle qualité. Allez voir chez Tesla, c’est pareil. Et c’est normal. Après vous pouvez allez regarder une usine GM en 1970 et écraser une larme, mais ça autant de chance de réapparaitre qu’une Corvette avec 4 carbus double corps qui consomme 40 litres aux cent et fait des jolis nuages de fumée bleue au démarrage.

Indirectement

Le cloud, les ERP et tous les autres outils informatiques permettent bien plus facilement d’avoir des supply chains éclatées sur plusieurs continents, légitimant l’intérêt économique de sourcer des composants automobiles un peu partout dans le monde.  J’ai un peu de mal à voir comment on peut changer cela sans réduire la croissance mondiale, mais je ne suis pas un brillant économiste.

Tout le monde a peur

Entre autres l’électeur type de Trump (homme, blanc, middle-aged, peu qualifié). Qui a entendu parler des robots, peut-être de l’IA, et qui a vu les usines se vider et les villes partir en ruine. Et des petits branleurs comme Zuckerberg être milliardaires en quelques années, ou des furieux comme Musk promettre la lune, enfin, plutôt Mars d’ici quelques années.  Donc – ça fait peur.

C’est sûr, ça fait peur même quand on baigne dedans et qu’on en vit, alors, quand on est en dehors et qu’on a l’impression que ça détruit le monde qu’on connaissait pour un futur incertain, un gars qui arrive et qui dit « z’inquiétez pas, moi qui n’y connaît rien à la technologie non plus, je vais vous remettre tout ça au carré », ça fait envie.

Nettement plus qu’un Obama interviewé par Wired expliquant qu’on vit une époque formidable, pleine d’opportunités. Ce qui est vrai aussi, mais ces opportunités-là ne sont pas forcément pour le chômeur de la Rust Belt, parce qu’il ne peut pas vraiment monter sa startup demain et se mettre à vendre des apps sur l’AppStore.

Disruption et responsabilité sociale

Un article intéressant dans Newsweek cette semaine aborde le sujet : qui de la responsabilité sociale des GAFA, grands générateurs de « digital disruption », avec ses bons et ses mauvais côtés, mais qui sont globalement dans une posture de « nous, on s’en lave les mains, chacun sa merde ». C’est un sujet touffu. Là encore, la technologie a deux aspects antagonistes : vecteur de destruction d’emplois, mais aussi enabler pour de nouvelles opportunités, et notamment pour former les gens et leur permettre d’accéder à de nouveaux emplois (j’ai fait du e-learning pendant 12 ans, ça laisse de traces).  Un top gun de Microsoft a écrit une lettre ouverte à Trump sur le sujet qui est intéressante.

Ça fait quelques années que je constate que certaines corporations sont aujourd’hui plus puissantes que des Etats (n’en déplaise à Donald) et que leur dimension mondiale fait d’elles les vrais maitres de notre planète. Pas de business, pas de richesse créée, pas d’impôts, pas de surplus, pas de politique. C’est con, mais si vous trouvez une autre manière de voir le système, dites-moi. Bien sur l’Etat peut devenir opérateur économique lui-même, faire des grands travaux etc. mais si tout est fait à crédit, à moment donné, ça va merder.

Lors de mes rêveries cétogènes, je me dis que si les Apple et Facebook de demain veulent continuer à avoir des clients dans une économie avec un chômage de masse, ils vont devoir contribuer au revenu universel pour tous. Ca ouvre la porte à tout un tas de problèmes sociaux très compliqués, mais c’est sans doute moins pire que de laisser les gens mourir de faim dans la rue parce que le gouvernement n’est pas assez riche pour subvenir à leurs besoins.

Bon ça c’est la vision pessimiste ; Diamantis et autres vous diront que bientôt comme tout sera gratuit, la vie ne sera qu’un lit de roses mais j’ai un peu de mal à y croire.

Alors … si on réfléchissait à l’ « empreinte emploi » des nouvelles technologies ? Faire financer une partie des coûts sociaux élevés générés par la disruption par les entreprises qui les provoquent – un peu comme la taxe carbone ? Je ne sais pas si c ‘est une bonne idée, c’est surement très compliqué mais c’est sans doute un sujet qui mérite réflexion.

Trump est aussi le « Frankenstein » de Républicains pas vraiment pro-technologie …

Qui ont aussi une grande responsabilité dans son accession au pouvoir, même s’ils se sont pincé le nez à plusieurs reprises.

Qui depuis quelques années (avant, je ne sais pas) ont en fait une approche politique qu’on pourrait qualifier d’anti-démocratique (obstruction systématique, tous les coups sont permis), et qui en plus accusent les démocrates de tous les maux qu’ils créent (Benguazi est un exemple).

Qui, même s’ils ont le soutien de la « vieille » industrie (General Electric …) sont plutôt tricards avec la Silicon Valley, à l’exception notable de Peter Thiel, qui a joué un coup de génie avec Trump, en bon contrarian qu’il est. Un vrai black swan à lui tout seul, ce mec.

Les Républicains, c’est la droite catho française en pire, tout est dans la Bible, l’avortement est un péché, les femmes doivent être punies, et ce genre de conneries. Pas forcément des promoteurs d’une société ouverte et moderne. Un Mike Pence (ultra réac de compétition) peut être ne comprends pas plus ce qu’il se passe avec la technologie que les électeurs de Donald.

Donald, on sait qu’il ne comprend pas, ou alors il fait très bien semblant.

Le mythe du Marlboro Man

Il y a un autre élément – mais qui est aussi lié au « progrès » social de manière générale, et comment il impacte la position de l’homme dans la société (pas par rapport aux machines, par rapport aux femmes).

J’ai déjà commenté, sur FB ou ici, la  perte de virilité  de la société américaine.

Dans l’imaginaire collectif, des immigrants et des cow-boys couillus, prêts à risquer leur vie pour offrir une vie meilleure à leur femme et leurs enfants – c’est un des fondamentaux de l’imaginaire collectif américain.

Dans la réalité, de plus en plus de chômage, d’obésité, de seins qui poussent à cause de la viande bourrée d’hormones et le cortège de maladies cardiovasculaires qui va avec.

J’ai trouvé dans le Newsweek cette semaine une étude intéressante à ce propos, sur le rapport entre domination de l’autre et la masculinité.

Un homme (américain) ça domine !

L’employé, l’autre homme, l’étranger, la femme. Le protocole est le suivant : on fait passer un test de « masculinité » bidon à des hommes, et ensuite, on leur dit de manière aléatoire « Tu es très viril » ou « Tu es un peu féminin ». Et après on leur demande de réagir à une histoire où un gros relou harcèle une femme. Pour les hommes à qui on a dit qu’ils étaient « virils » : c’est inadmissible, un vrai homme ne fait pas ça. Pour les « féminins » … c’est un peu normal et c’est la faute à la fille, qui doit être une allumeuse.

Où on voit donc que, plus la virilité est menacée (imaginairement), et plus il faut en faire des tonnes pour se dire qu’on en a deux, et qu’elles sont bien accrochées. C’est du pur mythe bien sûr, mais on peut facilement imaginer comme ça a pu jouer pour des hommes désemparés et ayant l’estime de soi dans les chaussettes, de voir un bravache qui explique qu’il chope les femmes pas la chatte et qui est marié à une playmate potiche refaite de partout. On ajoute qu’Obama est noir, avec une femme qui parle, et bien, et Hillary, ben, une femme. Une gonzesse après un black pour nous représenter ? Pas question ! Plutôt un tortionnaire de cour de récré.

Finalement, on voit en filigrane un schisme – une espère de fracture numérique. La revanche des laissés pour compte et les résistants au changement social. Ah dans le nouveau monde on est au chômage, en mauvaise santé, et on s’occupe des étrangers, des femmes, et des minorités ? Très bien, on va voter pour le gars qui nous explique qu’il va changer tout ça, même si au fond de nous on sait très bien que ce qu’il raconte est impossible à mettre en œuvre.

The elephant in the Oval Room

Et puis Sam Harris rajoute à cela l’éléphant dans le salon ovale : la posture sur l’islamisme. Les démocrates se tortillent sur le sujet – ne pas stigmatiser l’islam. Se focaliser sur le contrôle des armes plutôt que le terrorisme. Avec l’argument que la stigmatisation alimente le feu du terrorisme, ce qui n’est pas faux non plus. Mais par rapport à ça, le crétin qui dit « je vais aller botter le cul des islamistes » sans savoir comment il va faire, il rafle la mise. Plutôt une solution irréaliste que a complexité de la réalité : si on est suffisamment nombreux à y croire, elle finir par apparaître réaliste (une des bases de la religion) même si en fait … ça ne marchera jamais.

Un clown au milieu d’un sacré cirque !

Comme le dit Sam Harris, Trump est le clown le plus puissant de l’humanité. Et nous allons savoir dans les 4 ans à venir si une personne hyper-narcissique et vindicative, une fois qu’elle a obtenu la position la plus puissante du monde, se calme parce qu’elle a obtenu la victoire suprême ou, au contraire, met le turbo sur son délire.  On en a un bon exemple dans une coupure de presse du NYT des années 20, où le journaliste se demande si Hitler est vraiment raciste et anti-sémite, sur l’argument que c’était juste une posture pour être élu. Pour le coup, on sait ce qui s’est passé. A mon sens, le pouvoir sans garde fous rend fou, donc quand on est déjà fou en arrivant, y’a pas de raison que ça s’arrange.

Espérons que les garde fous de la vieille démocratie américaine vont remplir leur rôle.

Ca reste un sale moment pour le progrès social et sociétal : femmes, minorités, et … intellectuels. Et puis les énergies vertes, la technologie, et le dialogue entre humains.

Avant Obama, les électeurs américains avaient déjà fait assez fort avec GW Bush, qui n’avait pas vraiment inventé l’eau tiède et qui est responsable d’une des plus grosses catastrophes géopolitiques des dernières décennies : l’invasion de l’Irak pour trouver des armes de destruction massive dont tout le monde, sauf lui apparemment, savait qu’elles étaient imaginaires.

Le pays le plus puissant du monde vient d’élire un clown narcissique incompétent et dangereux. Mis dans le cockpit d’un avion en pleine tempête un mec dont la seule qualification est d’avoir dit plus fort que les autres « moi ! moi ! j’ai regardé top gun 10 fois, alors je sais piloter mieux qu’un vrai pilote. En plus mon avion à moi, il est plaqué or ! »

Putain, même après avoir écrit 3500 mots, je n’arrive pas à m’y faire.  Mais ce n’est pas pour ça qu’il faut se dire qu’il n’y a pas de réaction possible.

Comment réagir ? En discutant. En se protégeant. Et sans doute en s’engageant pour renforcer les défenses de cette démocratie, et de la notre, qui court le risque de suivre le même chemin.

trump2

C’est pas moi ! c’est elle, c’est eux, sur la tête de ma mère !

 

 

 

 

 

 

 

Cet article, publié dans Société, Technologie, est tagué , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

17 commentaires pour Post-Trump, première.

  1. nfkb (@nfkb) dit :

    Très bon article Phil ! je vais devoir le relire trois fois au moins pour saisir toutes les subtilités.

    Le choix des photos m’intrigue, j’ai l’impression qu’il a le regard en biais à chaque fois.

  2. paleophil dit :

    Merci ! Les photos viennnent de Newsweek et c’est vrai qu’il a toujours un regard étrange !

  3. nfkb (@nfkb) dit :

    Je fais donc ma deuxième lecture
    – est ce que tu peux m’expliquer le problème des grands électeurs ? pourquoi gardent-ils ça s’ils sont nombreux à trouver ça injuste ?
    – c’est quoi POTUS ?
    – c’est quoi le rôle supposé des russes ?
    – pourquoi Alex Jones est ta nouvelle marotte, c’est qui ?
    – il est riche mais semble un peu mauvais en business quand même, d’où vient l’argent pour sa campagne sachant qu’il sort de nulle part au niveau politique ?
    – pourquoi Quora est il différent d’internet en général ? les propos ne sont pas équilibrés ? ce sont les gens « éduqués » qui passent du temps à faire l’effort de répondre ?
    – j’ai regardé la définition d’ERP, j’ai pris un paracétamol après.

    En tout ca, je te félicite, je sens le travail de réflexion et d’écriture pour nous le présenter

    • paleophil dit :

      Grands électeurs : un système de cliquet par état qui fait que chaque état envoie 100% du résultat même si le parti a eu 50,1% des voix. Fait pour garantir la représentativité de chaque état (qui a un nombre de GE proportionnel à la population). Je pense qu’ils le gardent parce ce que cette idée de l’indépendance des états est importante dans leur inconscient collectif (quand on la met en regard de leur uniformité business et culturelle par ailleurs).
      – POTUS = Président of the US
      – Les russes ont hacké les messageries de la DNC, ce qui a permis de voir l’aspect partisan, pro-Hillary et anti-Bernie et de le mettre en place publique (avec l’aide de WikiLeaks) et dans le tas probablement mis des mails bidons. Et obligé donc tous les médias à se précipiter sur une info obtenue illégalement et en partie fausse. On peut aussi remercier Assange de son aide précieuse sur le sujet.
      -Alex Jones est un conservateur ultra droite conspirationniste à la Bannon, avec un site « infowars » qui, la première fois que je l’ai vu, m’a fait croire que c’était une parodie. Hélas non.
      -L’argent sur la campagne provient probablement des demandes incessantes faites aux électeurs (j’étais inscrit sur sa mailing list et je recevais 2 ou 3 demandes par jours pour raquer 5, 25 ou plus dollars si affinités). Je serai d’ailleurs curieux de voir ce que ça lui a réellement couté – j’avais lu quelque part que la campagne faisait tourner son business parce que des rallyes avaient lieu dans ses hotels mais je ne sais pas si c’est vrai.
      – Quora est différent parce que ce sont des gens qui cherchent vraiment à poser des questions et d’autres à y répondre. On est donc dans l’échange d’info et pas l’injure ou l’outrage. Et, oui, je soupçonne les gens d’être éduqués aussi …
      – ERP c’est les gros logiciels en entreprise qui servent à tracer tout ce qui se passe depuis l’approvisionnement des boulons et des plaques de ferraille jusqu’à la facturation du client final et qui maintenant sont présents dans toutes les grandes sociétés.
      Et merci pour ta lecture attentive !

  4. Sylvain dit :

    Bonjour,
    Je suis avec attention ce blog et me sens proche de Phil dans de nombreux domaines. Pourtant, je ne suis absolument pas d’accord avec ce post. Voilà une analyse pertinente qui explique beaucoup mieux ce résultat. Analyse, parfaitement transposable à la France d’ici quelques mois…
    https://fr.sott.net/article/29394-L-election-de-Trump-est-un-avertissement-mais-pas-pour-les-raisons-qu-on-pense
    Et j’ose croire que Trump sera un grand président s’il ne se prend pas une balle ! Ah oui, je suis de gauche,j’aime les femmes et n’ai aucune animosité envers les étrangers…

    • paleophil dit :

      Sylvain, je viens de lire l’article. Franchement, tu trouves cette analyse pertinente ? C’est un article à charge complètement imbibé de conspirationnisme. Chuis déçu. Je vais pas le reprendre point par point parce que j’ai envie d’aller diner, mais on est justement dans la manipulation d’image que je note, et qu’on arrête de dire que les medias étaient payés par Clinton, merde. Moi je suis pas payé par Clinton, Sam Harris n’est pas payé par Clinton … La rhétorique de « si on dit du mal – enfin, non, si on essaye de rétablir la vérité sur Trump – on est manipulé par les démocrates a été un super argument, mais, comme beaucoup de trumperies, c’est un mensonge.

    • nfkb (@nfkb) dit :

      sott.net est largement critiqué depuis longtemps pour son contenu conspirationniste…

      Phil, sur le conspirationnisme, la lecture de Gérald Bronner pourrait t’intéresser. J’ai lu la démocratie des crédules c’était intéressant. Je sens que le sujet va monter dans tes priorités depuis cette campagne présidentielle.

      • paleophil dit :

        je viens de l’acheter. en fait je suis de plus en plus préoccupé par cette fausse équivalence de tout et n’importe quoi. comme sil la recherche de la vérité n’avait plus aucun sens. C’est assez cauchemardesque en fait !

    • Sylvain dit :

      Bonjour,
      Pourrais-je savoir, lorsque tu dis « article à charge », à charge contre qui ou contre quoi ?
      Les média ne sont pas payés par Clinton mais voici une analyse des soutiens des journaux aux présidentielles américaines (édifiant):
      http://www.les-crises.fr/usa-le-soutien-des-journaux-pour-la-presidentielle/
      Quant au conspirationnisme invoqué, peu m’importe de savoir d’où est tiré l’article ou quel est le pédigrée de l’auteur. Ce qui m’importe, c’est la pertinence de l’analyse de l’article, entre autre non pas la réhabilitation de Trump mais les raisons pour lesquelles Il a bénéficié d’un soutien populaire et pourquoi a contrario, Clinton a été rejetée. Cette analyse peut s’appliquer en France depuis 2005 (traîté européen refusé par référendum) et continuera de s’appliquer mais nos dirigeants, sociologues et politologues ont de la merde dans les yeux et ne veulent/peuvent l’admettre, ce qui malheureusement fait et fera le jeu du Front National.
      A la phrase  » Ah oui, je suis de gauche,j’aime les femmes et n’ai aucune animosité envers les étrangers… » de mon précédent post, j’ajoute: Je suis un bobo, issu d’un milieu social cultivé, fais attention à ma santé, à mon alimentation…comme un électeur américain de la côte ouest et un lecteur attentif de ton blog.

  5. paleophil dit :

    Salut Sylvain, comme tu insistes et que j’ai du respect pour mes lecteurs, je vais répondre finalement, même si je ne voulais pas le faire. Mais du coup je vais faire un autre post, histoire de donner de la visibilité à notre conversation. A+

  6. Sylvain dit :

    (Je m’appelle aussi Sylvain, mais je ne suis pas le Sylvain ci-dessus 🙂 😉 )

  7. paleophil dit :

    Damned !!! Il y a un Sylvain mystère !!!

  8. Anais dit :

    Bonjour!
    Ca faisait longtemps que je n’étais pas venue m’exprimer sur ce site.
    Je n’ai pas du tout suivi les élections américaines, j’avoue que je n’arrive plus à m’intéresser à la politique, c’est devenu franchement insupportable.
    Mais forcément, le monde m’intéresse et les échanges d’idées aussi et là, il se passe quelque chose d’intéressant… Pour une fois, je ne suis pas d’accord avec Phil (enfin, ça n’est pas la première fois mais globalement, je résonne bien avec ses idées…)
    Je suis le discours de Sylvain, on va dire à 100% car j’imagine que Trump n’est pas son idole? Je n’ai jamais compris pourquoi on parlait de conspirationnisme dès lors qu’on pointait du doigt des évidences telles que celles citées dans l’article de sott.net.
    Sott.net ne fait pas l’apologie de Trump et ne dit pas que les gens qui ont voté pour lui ont bien fait, il dénonce un système et analyse ce qui a amené à l’élection de Trump tout en critiquant violemment le système ultralibéral dominant et tout ce qui l’entoure. Je trouve ça complètement limpide et évident, triste aussi mais c’est la réalité de notre monde, on n’y peut rien à part ne pas tomber dans le panneau!
    Les médias dominants sont corrompus et modèlent gentiment, l’air de rien, notre façon de penser. Comme la pub, comme quasiment tous les domaines de l’activité humaine en fait. Ca marche sacrément bien, je suis encore une fois tombée dans le panneau, me disant en premier lieu: « merde! mais comment ce facho a t’il pu être élu????? Mon dieu, quelle horreur!!! ». Comme si Hillary et l’Amérique d’aujourd’hui était un modèle de démocratie… J’ai répété pdt quelques jours comme un perroquet le discours dominant puis j’ai réfléchi, j’ai lu des trucs et j’en suis arrivée à la même conclusion que sott.net.
    Ca ne veut pas dire qu’on approuve Trump et ses idées, rien à voir (heureusement! on est des gens bien, nous!).
    C’est difficile de remettre en question une pensée dominante. Il paraitrait que seulement 1% de la population en serait capable (mais d’où sort ce chiffre? je ne sais plus)

    J’ai jeté un œil sur la démocratie des crédules que je n’ai pas lu (je tiens à le préciser), pour moi c’est du discours de propagande scientiste type pensée unique, lavage de cerveau et je n’arrive pas à comprendre comment on peut adhérer à ce genre d’idées (désolée car j’aime vraiment bcp Phil et sa façon de penser en général!!!)
    La corruption dans le domaine politico-médiatique est pour moi une évidence et non de la parano.
    Y aussi la corruption dans le domaine de la science (enfin, c’est dans la continuité), on en parle à peine dans les médias, pourquoi? Même l’éditeur en chef du Lancet Richard Horton le dit, l’heure est grave! Il va même jusqu’à dire: « ce trucage (en parlant des publications scientifiques) équivaut à un manquement criminel et à de la malversation ». J’irais encore plus loin mais je vais m’énerver!
    Le Dr Marcia Angell, longtemps rédacteur en chef du New England Medical Journal le dit aussi.
    Bon et j’en passe. Les sociétés savantes sont littéralement gangrénées par la malhonnêteté, c’est juste comme ça, pourquoi parler de théorie du complots, faudrait être aveugle pour l’ignorer non?
    Perso, j’ai poussé assez loin ma recherche sur les vaccins (entre autres) et franchement, ça fait flipper sévère mais presque tout le monde s’en fout, c’est vraiment une manne pour les labos!
    Bernard Guennebaud (qui n’est pas anti-vaccin, je le précise) a un site (http://questionvaccins.canalblog.com/) et ça fait plaisir de suivre les pérégrinations d’un vrai scientifique; il reprend pleins de données du bulletin hebdomadaire épidémiologique et de la façon dont sont traitées les données par l’OMS et co pour promouvoir la vaccination en dépit du bon sens et des statistiques, c’est dingue! Et tout est vérifiable, toutes les données sont accessibles, c’est vraiment un super travail.
    Bon, je m’égare, trump, les vaccins… mais tout est lié, il faut juste comprendre le monde dans sa face obscure.

    On peut être lucide sans être parano ni dépressif, j’en suis la preuve vivante! J’aime la vie mais j’aime pas qu’on nous prenne pour des cons. Et je continue, malgré nos divergences, d’apprécier vos écrits, vous êtes vraiment quelqu’un d’honnête il me semble et de bien vivant, continuez++

    • paleophil dit :

      Salut Anais, ça faisait longtemps 🙂 Alors je ne vais pas tout reprendre dans ta réponse, j’ai cross-fit dans 1/2 heure 🙂 mais quand même, pour le plaisir de la conversation :
      – Lis mon post suivant. je démonte mot à mot l’article de SOTT, dont je répète qu’il est conspirationniste. Je veux bien qu’on ne soit pas d’accord avec mes arguments, mais il faut m’en donner.
      – Les médias dominants corrompus ? C’est justement le discours de Trump. Trump a été élu en faisant un marketing de compétition à base de facebook (lis le post trump deuxième) et en adressant les électeurs sur d’autres canaux que les media traditionnels, justement, qui étaient tous pro-Clinton.
      – Démonter la démocratie des crédules sans l’avoir lu c’est pas une bonne démarche. Et ce que tu dis est justement le contraire de l’objectif du livre, qui est de nous donner des outils conceptuels pour comprendre pourquoi et comment on est manipulés. Sur la base de notre fonctionnement cérébral, avide de raccourcis et, il faut le dire, un peu flemmard (c’est normal, l’énergie est notre avenir, économisons là). Un cerveau ça fonctionne avec 8 grammes de sucre à l’heure, je ne sais pas l’équivalent en watts, mais c’est vraiment très peu. Faut bien faire des approximations …
      – Corruption etc. je suis un peu las du discours « tous pourris » parce que je trouve qu’il y a des degrés et qu’à force de dire « tous pourris » on les gomme et c’est bien pire. Certains politiciens en France sont sans doute corrompus, mais globalement bien moins qu’au Brésil, en Chine ou en Russie. La démocratie c’est pas terrible, mais c’est mieux que la dictature.
      – Oui dans la science et notamment la médecine il y a de la corruption et du mensonge aussi. Je suis en train de traduire un TED talk sur les essais cliniques qui dit que 50% des essais ne sont pas publiés … et que plein de médocs ont entrainé de dizaines de milliers de morts à cause de ça. Mais je trouve qu’il faut voir les choses de manière systémique : oui il y a de la triche, mais est-ce que globalement ça avance ou ça régresse ? Est-ce qu’il y a plus de morts par épidémie en 2016 qu’en 1816 ? Je te livre une pensée de Harari dans son dernier livre, Deus : « Les humains ont passé toute leur existence en tant qu’espèce à se battre contre trois fléaux : la guerre, les épidémies et la famine. Depuis quelques années on meurt plus d’obésité que de malnutrition, et de suicides que de morts violentes. Alors maintenant qu’est ce qu’on fait ? »
      Je ne dis pas que le monde est idéal, loin de là et chacun peut utiliser sa colère ou sa frustration par rapport aux dysfonctionnements qu’il perçoit pour l’améliorer à la marge. Et je reviens d’Afrique et je me suis fait vacciner contre la fièvre jaune et l’hépatite. Bon allez je vais être en retard, bon WE !

  9. Anais dit :

    Je pense qu’on a une vision globale du monde totalement différente et qu’il ne sert à rien d’essayer de se convaincre. J’aime la vie et je fais partie des privilégiés mais je suis affligée de la tournure que prennent les choses, vraiment ça me fait de la peine que les gens réagissent si peu.
    Ce que Trump a fait durant sa campagne ne me passionne pas, ce sont les raisons pour lesquelles il est passé qui m’intéressent et elles dépassent de loin tout ce qu’on pourrait imaginer.
    Tous pourris, non, heureusement! mais le système dominant est gangréné, c’est tellement évident.
    Alors dire qu’on vit mieux qu’avant et que donc, faut pas trop se plaindre, c’est la meilleure façon de laisser le pouvoir aux gens sans scrupules et ils nous en remercient je pense tous les jours… On est des bons pigeons (Georges Orwell parlait très bien de tout ça, mon dieu, ce qu’il était intelligent ce type! probablement un poile parano pour vous je pense!)
    Je voulais aussi dire qu’on meurt plus d’obésité que de malnutrition dans les pays riches, y a quand même un petit paquet de gens qui crèvent la dalle dans le monde mais heureusement, Monsanto est là pour les sauver!
    Sinon, c’est vrai que que je parle d’un livre que je n’ai pas lu et c’est pas bien mais j’ai eu un bon aperçu sur le net; vraiment c’est pas pour moi…

    Alors bon cross-fit et à bientôt.

  10. paleophil dit :

    Les visions du monde peuvent changer. La mienne, les miennes, ont changé radicalement plusieurs fois dans ma vie (bon, j’ai pas 20 ans …) et dans mon cas le changement s’est toujours opéré à travers l’exposition à des nouvelles idées, des conceptions différentes du monde et où après les avoir refusées pendant des années, me sont apparues évidentes, par le biais d’un nouvel argument qui venait bousculer mon édifice personnel. Alors essayer de convaincre, non, mais exposer de la manière la plus claire possible ce qu’on pense, oui. Le commentaire sur la malnutrition est global, dans le monde entier, ce qui est, quoi qu’on en pense, un sacré point d’inflexion pour l’espèce humaine. Et donc, il y a de moins en moins de gens qui meurent de faim, même si il y en a toujours trop. Et les OGM participent de la capacité des humains à produire plus de bouffe pour se nourrir. Je trouve qu’on vit dans un monde qui par beaucoup de côtés est absurde : mourir parce qu’on bouffe trop, quand on y pense, c’est un comble. Et dépenser des centaines de milliards parce que les animaux que nous sommes n’arrivent pas à contrôler leur instinct affiné par des centaines de milliers d’années de famine, c’est ballot quand même, on pourrait faire des choses plus intéressantes avec ce pognon ! Mon propos est plutôt stoicien – qui est que la plainte n’a aucune utilité, sociale ou autre. Ca reste une attitude infantile, parce que la plainte ne résout rien. Expérience piochée chez Tim Ferriss : essayez de passer une semaine sans vous plaindre, et si vous vous plaignez, faites le uniquement qui vous avez une solution pour traiter le problème qui génère cette plainte. Evidemment, je n’y arrive pas, mais je trouve que c’est intéressant.
    A part ça le cross fit c’était super. J’ai mal partout et je suis content 🙂

    • Anais dit :

      Je suis d’accord avec vous, se plaindre ne sert à rien et dans nos pays (la France est peut-être la championne pour ça?), on se plaint trop. La dernière fois, Le TGV a démarré avec 5 minutes de retard, c’était THE DRAME pour la moitié du wagon et c’est parti « la SNCF, c’est vraiment de la merde…. », bref, je les aurais bien envoyé faire un tour au Maroc ou au Burkina, les gens peuvent attendre 12h avec le sourire, s’ils ont un bus qui les transportent, c’est déjà miraculeux pour eux! J’appelle ça effectivement de la plainte stérile et puérile et j’y prête de plus en plus attention car effectivement, on a une propension pour tomber dans ce travers. De même quand je ressors de l’hôpital; on est vivants et en bonne santé, donc c’est bon, on a du bol++, y a vraiment pleins de gens qui ont des vrais problèmes dans la vie.
      Je réalise pleinement tout ça depuis que j’ai découvert le paléo et que je suis maman. Je profite d’être en vie.
      Mais dénoncer un système ou être touché par certaines choses n’est pas synonyme de se plaindre. On ne va pas tout accepter avec le sourire sous prétexte de ne pas se plaindre. Vous dénoncez Trump et ses magouilles, est-ce que ça veut dire que vous vous plaignez? Je dénonce d’autres choses car ces choses me révoltent. Dénoncer permet d’avancer, se résigner pour moi c’est reculer et arrêter de penser.
      Ma vision des choses a aussi énormément évolué et elle continue bien sûr. J’ai cru pdt longtemps que tout ce qu’on nous avait enseigné en médecine était parole d’évangile.
      Le sujet des vaccins est probablement celui sur lequel on pourra se retrouver le jour où vous vous y pencherez puisque l’immunité est un sujet qui vous intéresse il me semble donc c’est incontournable. Argumenter sur ce sujet par internet, c’est tout simplement impossible.
      Je précise que je n’ai pas une opinion formelle sur tous les vaccins car il ne s’agit pas DES vaccins; il faut les voir un par un, ça prend du temps. Le vaccin contre la fièvre jaune est un de ceux sur lequel je n’ai pas pu trancher par manque d’éléments et je l’ai aussi reçu pour aller au Burkina… Mon Dieu! Peut-être qu’il m’a sauvé la vie ou qu’il va me la raccourcir? On ne saura jamais!

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s