Clinton : on remet une couche

(initialement écrit pour FB et puis … si c’est trop long … c’est plutôt pour le blog!)

Et je m’excuse par avance du titre catchy et du mauvais jeu de mots, mais j’ai pas pu résister !!!

Petit facebook du matin.

Hier : un bon article sur Trump, en sociopathe obsédé de sa propre personne et attaquant tout le monde, tout le temps, sans autre projet que sa propre grandeur. Ca parait assez simple à détecter : il suffit de le regarder et de l’écouter, et pour avoir cotoyé ce type de personnalités dans la vraie vie, ça existe.

Ce matin : Le père d’un officier américain de confession musulmane a touché du fric de la fondation Clinton, 375K, ce qui est une somme sympathique pour une apparition publique. Crac, déchainement anti Clinton.

Repris sur plusieurs sites … Dont la plupart ont tellement de pubs en haut, en bas, sur le côté et au milieu de l’article que j’ose à peine cliquer quelque part pour lire l’article en entier, de peur de me retrouver dans un univers parallèle de stars difformes et botoxées ou de techniques extraordinaires de perte de graisses, de rides et d’accroissement de taille de pénis malgré des prostates élargies. Les cookies sont mon mac en disent long sur mes préoccupations, ou sont elles universelles ?

Bon;  article lu, FB me propose d’autres articles sur le même thème. Toujours intéressant : un autre site indique que le document source de « preuve » a été méchamment photoshoppé, ce qui je reconnais instantanément (j’ai travaillé là dessus dans une vie antérieure).

Merci FB, et peut être que Khizr Khan est un enfoiré qui pousse la Sharia … je ne sais pas, et les enragés qui commentent sur FB non plus.

Autre info du matin : Hillary est incontinente.

Damned. Photo à l’appui : une tâche maronnasse sur une jupe alors qu’elle monte dans un avion. La photo est censée avoir plusieurs années, mais elle est surtout … trafiquée. On trouve une version de l’original sur Getty Images. Où il n’y a pas de tâche de caca.

Désinformation

Le « spin », variante du « gossip », activité humaine fondamentale depuis la nuit des temps (on a beau dire, un humain tout seul ça ne peut pas grand chose, par contre en groupe ça peut faire des très belles choses … ou très atroce) tout ça fonctionne à plein pot sur les réseaux sociaux, qui peuvent à la fois l’alimenter, la multiplier de manière exponentielle (mécanismes viraux, permis par la numérisation de l’information, nettement plus rapide que le téléphone arabe, si j’ose dire) – le vieux principe de la rumeur.

Alors en synthèse rumeur, contre rumeur …

, … réplications multiples de ces mêmes ravageurs, avec toujours les mêmes ressorts : « on nous cache tout on nous dit rien », « tous pourris », « théorie du complot tous azimuths ».

D’ailleurs, quand je vois que Wikileaks continue à annoncer des infos pour dézinguer Clinton, ne suis-je pas en position de faire ma propre théorie : « Assange est manipulé par les Russes qui ont fait une alliance objective avec Trump »ou mieux « Assange est mort assassiné et c’est un sosie manipulé par Poutine qui parle » … Pourquoi pas ?

Quelle attitude avoir ?

Se souvenir que tous ces mêmes sont propagés par des personnes ou des organisations qui ont leur propre agenda : que ce soit de me faire cliquer sur une pub à la con, ou me convaincre de leur idéologie. Que j’ai moi même mes propres biais qui ont toujours tendance à réduire ma dissonance cognitive, et donc à privilégier les infos qui vont dans le renforcement de mon système de croyance (Trump = pas bon. Hillary = moins mauvais). Que je suis moi même sensible à ces infos, en bon primate. Quoi ? Hillary a fait caca dans sa robe ? Nooooooon ? Siiiiiiii j’te jure sur la tête de ma mère !!!

Et puis appliquer le rasoir d’Occam avec rigueur, et le principe zen de « I don’t give a shit » – dit autrement : si on me parle d’évènements sur les quels je n’ai aucune influence, il ne sert à rien que je m’en préoccupe. Donc je n’aurai pas du écrire ce post, qui m’a pris, avec la lecture des articles, une heure de mon temps. Mais comme je suis dans l’illusion de ma propre influence sociale, je me dis que si une ou deux personnes lisent ce post et que cela les décide à avoir une lecture plus critique et moins manipulée des infos, ce n’est pas du temps complètement perdu.

Cet article a été publié dans Non classé. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s