Crue de la seine et Marc Andreessen …

Je dois avoir en réserve environ une dizaine d’idées de posts, mais tant que je ne serai pas sur une ile déserte et/ou avec une assurance de business à venir avec laquelle je me sente suffisamment confortable, je vais avoir du mal à les écrire. That’s that ..

Alors là c’est un post de fumiste, j’avoue, mais vous en tirerez peut-être quelque chose.

En fait les posts courts je les fais de plus en plus sur Facebook, ce qui est une erreur. Donc allez, on change. Post court sur le blog. Na. C’est vrai que je ne suis pas obligé de faire 4000 mots à chaque fois non plus 🙂

Je suis allé faire mon run « habituel » (si tant est que j’aie encore des habitudes en 2016, à part ne pas en avoir) en bord de Seine et comme je me ballade maintenant avec mon iPhone pour pouvoir écouter de la musique ou des podcasts, je me suis dit que j’en profiterai pour faire quelques photos.

Parcours

Le parcours (un peu merdé, RaZ intempestive !)

Les quelques photos sont devenues une galerie … alors je la poste ici. Je n’avais pas réalisé à quel point la crue faisait des dégâts, et voir les voies sur berges sous l’eau reste un spectacle surréaliste.

Pour être sur d’avoir un peu de nourriture intellectuelle (la seule qui m’intéresse en courant 🙂 ), j’avais avec moi :

Une interview de Marc Andreessen par Tim Ferriss. L’interview est remarquable, et le discours d’Andreessen sur l’innovation, la chasse aux idées, et l’AI est tout à fait intéressant. Il indique notamment rechercher en permanence les infos qui lui permettent de changer d’avis sur tel ou tel sujet, voilà un garçon qui n’est pas prisonnier de son système de croyance ! Rafraichissant par les temps qui courent.

Et puis une interview de Richard Veech par Ben Greenfield, le « papy ketone », que j’ai déjà entendu chez Tim Ferriss je crois, tout à fait passionnant sur les cétones, leur intérêt thérapeutique, les dangers des produits du marché (notamment les isomères, qui ont l’effet inverse de ce qui est recherché), un bon rappel du cycle de Krebs, et le fait que si on les fabriquait en grandes quantités, on pourrait produire un kilo de cétones pour 12 USD en utilisant du … maïs. Le site de Veech est là.

Vu la qualité de la bande passante chez moi je pense que j’en ai pour une heure ou deux à upoader les photos. J’espère que le chargement sera plus rapide pour regarder ! Vive la fibre !

 

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Cet article a été publié dans Compétition, Non classé. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s