Sédentarité et attention chez les ados

Impossible de ne pas partager avec vous cet article que Rémi m’a envoyé ce matin.

Une heure d’activité physique par jour (pas de sport, c’est différent) a un impact direct sut l’attention des enfants et des adolescents, et donc leur capacité à apprendre. 

Je serai curieux de voir les résultats chez les adultes qu’ils sont devenus.

Mes parents marchaient au moins une heure aller retour pour aller à l’école étant enfants. Moi, de 10 à 16 j’y allais à vélo et il y avait quelques côtes redoutables. Après j’étais interne alors il n’y avait pas beaucoup d’efforts à faire. C’est sans doute pour ça que je n’ai pas réussi à rentrer à l’X. 🙂

Ca me fait (tristement) penser aux ados que je croise de temps en temps au stade et qui ont l’énergie de mollusques sortis de leur milieu naturel aquatique. Quitte à fumer une clope juste avant et après. Alors qu’ils sont au summum de leur énergie vitale.

Mais la société n’aide pas et en l’occurence cela relève du rôle des parents à mon avis, mais encore faut-il qu’ils en soient conscients.

La bonne nouvelle c’est que c’est facile à changer et en plus ça fait faire des économies d’énergie à la société dans son ensemble. Si vous avez des enfants (moi les miens sont plus vieux mais je les tanne quand même à se bouger le cul) et que vous avez du mal à les faire rester éveillés en classe … voilà un élément de réponse (très partiel j’en conviens)

La recherche du confort à tout prix est vraiment un piège fatal ! Sur ce je vais enfourcher mon vélo pour aller bosser. 35 minutes d’effort modéré par 5 degrés. C’est bien, il ne pleut pas 🙂

L’article est ici.

L’étude complète est ici. Je suis sur que Rémi peut nous dire si le protocole de double aveugle est de bonne qualité histoire qu’on ne confonde pas causalité et corrélation :-).

 

Cet article, publié dans Non classé, est tagué , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

4 commentaires pour Sédentarité et attention chez les ados

  1. Anais dit :

    Encore une fois, super d’accord avec tout ça.
    Je suis passée par une période « mollusque » donc j’essaie de ne pas donner de leçons…
    La sédentarité est un vrai pb mais comment se fait-il qu’on s’accomode aussi bien de l’inactivité (psychiquement je veux dire, c’est cool d’être faignant…) et qu’on soit obligé de se botter les fesses pour bouger??
    C’est marrant car quand on observe les bébés puis les enfants, ils passent leur temps à bouger, marcher, courir, ramper, sauter, se suspendre; ils ont une énergie, une force et une souplesse considérables. Pourquoi arrivé à l’adolescence puis à l’âge adulte, tout part en vrille et qu’on s’y complait pour la plupart?
    Il m’a fallu une vraie prise de conscience pour mettre le turbo (comme pour la bouffe).
    On est faits pour bouger, c’est une évidence et plus on bouge, plus on a envie de bouger et si on a une âme vaguement écolo, on s’y retrouve encore plus! Je trouve ça génial…
    Mon ami, malgré un stent sur une iliaque a du mal à ne pas rester scotché devant son ordinateur. Je le tanne pour bouger mais pour lui c’est super compliqué; ce que je vois comme une chose positive est pour lui une contrainte avant tout. Je n’arrive pas à le faire changer, il en a conscience mais ça ne suffit pas…
    Pour la majorité des gens, faire du vélo sous la pluie tous les matins et tous les soirs relève d’une épreuve surhumaine « mais comment tu fais????? ». J’essaie de leur dire que ça n’est pas compliqué, qu’il faut renouer avec les éléments, la pluie, le vent, l’effort mais pour la majorité c’est trop dur!

    Mais pour l’étude, comment explique t’on ça? L’activité physique stimule la libération de médiateurs cérébraux impliqués dans l’attention?

  2. CécileD dit :

    C’est vrai que l’adolescence est propice à la glandouille et à la grasse mat’ (c’est hormonal paraît-il) et que c’est aux parents de booster un peu les gamins… Le problème est que si on ne donne déjà pas l’exemple… ça fait des générations de mollusques…
    Quand j’étais ado, je râlais car pendant toutes les vacances d’été passées au camping à la montagne généralement, mes parents nous levaient aux aurores pour aller marcher (ça arrivait aussi de temps en temps le weekend). Après, on profitait pleinement des paysages, des piques-niques etc mais sur le moment on les maudissait de longues minutes!
    On a aussi tous (mes frère et sœur) pratiqué un/des sport(s) et appris « à se faire mal », à faire des efforts et à en tirer plaisir (de gagner, de partager etc). Aujourd’hui, nous avons gardé ces valeurs (avec plus ou moins d’assiduité mais personne n’est complètement inactif) et nous les transmettons à nos gamins.
    de moins en moins de monde veut se « faire mal », sortir de sa zone de confort : transpirer, avoir chaud, avoir froid, se mouiller, avoir mal aux muscles, devoir réguler sa respiration etc.
    Je vois des nanas à la gym qui râlent dès que ça tire un peu. ça me saoule ! On se demande pourquoi elles payent si cher leur abonnement…
    Par contre laissez mes gamins aller à pied (1km), c’est niet ! trop de tarés en goguette… Ils sont à l’âge où ils courent encore toute la journée…

    • paleophil dit :

      D’acord avec vos commentaires ! Les enfants qui nous maudissent parce qu’on veut les faire bouger, j’ai donné avec les randos en montagne où personne ne veut se lever le matin, ou le camping au milieu de l’Utah … 100% d’accord sur la question de la zone de confort. Ben oui, il pleut, et alors ? Il fait froid, et alors ? Evidemment le confort est quelque chose que tout le monde recherche, et depuis toujours, du coup tant qu’on n’a pas intégré qu’il est toxique (comme la sédentarité) c’est difficile de faire changer les autres, même en donnant l’exemple (ouah il est fou lui il court sous la pluie …)

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s