Week-end de deuil et de réflexion

Etant carrément abasourdi par les attentats de Vendredi, j’ai beaucoup regardé pendant le WE les médias sociaux, discuté avec des amis et essayé de faire un petit point intérieur, histoire de mettre à distance autant que faire se peut toute cette horreur.

Une fois répété qu’on est en colère, qu’on ne va pas se laisser emmerder par des terroristes, on dit et on fait quoi ? Ce post n’est pas forcément très clair et structuré, et va éviter délibérément l’émotion  qui tourne en boucle à la télé : vous n’avez pas besoin de moi pour ça mais si il peut participer à votre propre cheminement personnel et vous faire réagir, tant mieux.

C’est quoi être français ?

Cette attaque contre nos « valeurs », clairement indiquée comme telle, pose la question à tout un chacun : c’est quoi, être français ? Comment je me définis français ? Il y a un amalgame souvent fait, qui vu de l’EI est lié à la religion  : nous sommes les croisés, et des dépravés … Moi même, d’origine belge par mon père et catalane par ma mère (à -3 générations), marié à une brésilienne américaine à triple nationalité, parlant anglais et français à la maison, je ne me sens pas vraiment français typique (mais c’est quoi un français typique ? la France a toujours été une terre d’immigration), et râle régulièrement contre le mauvais esprit des français, les impôts trop élevés et l’incompétence des politiques. Pour autant, dans des moments pareils, je me sens très français.

Alors qu’est-ce ça veut dire pour moi ?

Ca n’a rien à voir avec la religion : au cas où vous auriez raté un épisode, je suis un athée sceptique et un peu prosélyte sur les bords. Au contraire donc: j’apprécié énormément la laïcité de mon pays. Le président ne jure pas sur la Bible, ne dit pas « Dieu bénisse la France » et je pense que mes concitoyens se tapent du fait d’avoir un président croyant ou pas, marié ou pas, avec une maitresse ou pas. Ca me plait. Cette liberté de pensée est précieuse, et quand on s’est baladé dans d’autres pays, on s’en rend d’autant plus compte ; parler d’athéisme (ou de sexe …) au Brésil ou aux US vous fait regarder de travers.

J’aime aussi le côté critique, même si parfois ca tourne à l’auto-bashing. Mais en France on ne pense pas qu’on mérite d’être les maitres du monde même si on la ramène un peu trop, on appréhende une certaine complexité, et on sait fonctionner dans un niveau de bordel raisonnable et avec une saine auto-dérision.

En France, pas de lobby des armes, pas d’églises évangéliques, pas de politiciens aussi corrompus qu’au Brésil, pas (trop) de créationnistes qui veulent nous fourrer la Bible en travers de la gorge, et la possibilité dans les diners entre potes de parler de tout, y compris ce qui n’est pas glorieux. Mine de rien, ça fait beaucoup de choses, et je ne sais pas si on peut trouver tout cela ailleurs. Du coup, ça me fait me sentir fier de tout ça (même si je n’y suis pour rien) mais surtout désireux de défendre ces « valeurs » ou à tout le moins ce «mode de vie ».

Ils le disent mieux que moi

Ils le disent mieux que moi

Politique …

Yakafaucon : ca tourne en boucle aussi sur les réseaux sociaux. Il nous faut un gouvernement avec des couilles (pourquoi des testicules dans cette histoire, je ne sais pas. Des restes de primate, sans doute), Il faut qu’on nous protège, c’est un scandale, mais que fait la police, il faut interner tout le monde, pendre les terroristes haut et court, etc.

Il y a un tout petit peu de vrai là dedans, mais c’est globalement improductif et une illusion d’optique totale. Quand on voit sur FB Bernard Cazeneuve qui dit « ce n’est pas un délit de prôner le djihad» à propos de la voie du musulman, livre qui prône le djihad justement, certes, ça fait bondir … mais nous sommes dans un état de droit, et on ne peut pas faire d’importe quoi (et c’est ce qu’il dit d’ailleurs). Par contre, on peut sans doute faire évoluer la loi …   Une volonté politique différente pourrait changer significativement les choses vis à vis des attentats ? Je suis dubitatif.

Penser qu’un gouvernement manque de volonté pour éviter que ce type d’horreur se passe sur le territoire, c’est limite complotiste. Ca ne veut pas dire que je suis naïf au point de croire qu’ils n’ont pas tous les agendas persos, de coups tordus à trois bandes avec le FN comme repoussoir, etc. Mais que peut on y faire ? C’est comme ça que fonctionne notre démocratie. Il faut juste se rappeler qu’il faut 18 personnes pour surveiller un terroriste en puissance, que les systèmes sont tous faillibles, et que toutes les décisions prises dans les systèmes politiques/judiciaires sont un arbitrage entre faux positifs/ faux négatifs : on arrête des innocents ou on laisse passer des coupables ? Faut il que nous fassions des Guantanamo en France (avec 90% d’innocents dedans et torture à tous les étages) pour nous défendre ? Questionnement aussi vieux que la loi. Et dont la réponse n’est pas triviale du tout. En ajoutant le coût considérable de la surveillance, on imagine qu’un Etat qui a réduit de 50% les budgets militaires et de police depuis une dizaine d’années a un peu de mal à mettre tous les moyens nécessaires. Qu’en pensent tous les fraudeurs fiscaux, exilés en suisse, et Google et Apple qui ne payent pas un copeck d’impôts chez nous ? Bon, c’est un peu far fetched mais un budget c’est un budget. Mais ça on n’en parle pas. On pourrait demander à Total un impôt de solidarité contre le terrorisme, peut-être ?

Des fusils pour tous 

Le truc le plus absurde que j’ai entendu, sauce libertaire / lobby des armes c’est de proposer d’armer tous les citoyens. Les gens qui le conseille sont de bonne foi et certes, c’est comme ça que commence la marseillaise mais je ne me vois pas vraiment emmener ma Kalachnikov quand je vais au ciné ou au concert, vous imaginez ?

Entre avoir un flingue et savoir s’en servir il y a une sacrée marge ; c’est comme si on offrait une paire de pompes à 200 euros à un mec qui court 2 fois par mois et qu’on pensait qu’avec ça il allait courir un marathon en 2:30. Même l’idée que le policier qui n’est pas en service devrait garder son arme est peu convaincante, que peut faire un policier lambda face à un mec qui revient d’un camp d’entrainement militaire ???

Quelques idées personnelles …

Ceci étant, avoir un minimum de formation pour pouvoir être un citoyen vigilant, repérer un mec qui porte une veste explosive, sans devenir complètement paranoïaque, oui. En attendant que la technologie permette d’avoir des capteurs pour 20 euros qu’on peut porter sur soi et qui détectent des explosifs ou des masses métalliques.

L’autre réflexion personnelle que ça m’inspire c’est que je suis prêt à abdiquer un peu de ma liberté individuelle et de ma vie privée si ça peut aider la police à déjouer des attentats à venir. Et à payer quelques impôts supplémentaires pour que la police et l’armée aient plus de moyens. Je pense que la vie privée est un concept qui fond comme peau de chagrin de toute façon.

Si on pouvait voter une loi qui permet de foutre dehors (ou juste de faire taire) les imams abrutis qui expliquent que c’est normal de battre sa femme si elle refuse de faire crac crac et que si on écoute de la musique comme c’est haram on va être transformé en cochon, ça pourrait aider. Qu’ils croient ou pas ce qu’ils disent n’est pas tellement la question, mais juste interdire cette parole absurde et irrespectueuses de nos valeurs, comme on interdit la haine raciale histoire de limiter la caisse de résonance.

Guerre ou pas guerre ?

Je pense que l’EI est réellement en guerre contre l’Occident (voire contre la planète entière) mais j’ai du mal à faire la part des choses entre la réalité ou pas de leur fondamentalisme religieux. Certains commentateurs estiment qu’il se tapent de la religion comme de leur première décapitation et que c’est juste une mascarade – d’autres (ce qui serait plus ma lecture)  qu’ils ont été au départ financés par les Etats du Golfe très religieux, ayant  le plus grand mépris pour notre société de mécréants qui a commis l’erreur de séparer l’Eglise de l’Etat. On peut trouver facilement des arguments pour les deux analyses. Après, il faut bien différencier les effecteurs (celui qui se fait sauter le caisson en criant Allah Ouakbar) et les manipulateurs (quelque part en Syrie ou ailleurs).

Les manipulateurs

On ne peut pas nier que le comportement des occidentaux, enfin, surtout des US et leur destruction de l’Irak notamment (consensus : 500.000 civils tués et un pays laissé à feu et à sang) est une excellente motivation pour nous haïr, religion ou pas, sans se référer aux Croisades, en restant dans une histoire très récente. On peut difficilement faire pire, surtout quand après leur avoir dit qu’on venait pour les libérer d’un joug dictatorial on part en les laissant dans la merde. Sachant que c’était déjà une poudrière et que Sadam Hussein avait justement réussi (par la terreur, OK) à solidifier tout ça avec une approche laïque qui muselait les rivalités tribales. Les états occidentaux ont d’abord fait des ces pays des colonies, ensuite mis en place des dictateurs, maintenant viré les dictateurs et refait émerger le feu tribal qui couvait en dessous. Et au passage armé les extrémistes à l’époque où c’était des alliés potentiels pour faire chier les Russes (Bin Laden formé par la CIA). Pour autant, la posture d’auto-flagellation qu’on trouve souvent à gauche est totalement contre-productive. OK, il s’est passé ça, ça peut expliquer les tensions et les frustrations qui vont générer suffisamment de haine pour qu’on vienne nous attaquer, mais c’est pas une raison pour ne pas se défendre !

On peut facilement trouver des justifications du point 2 dans la structure religieuse elle-même (Coran = parole de Dieu indépassable, Mahomet prophète violent et conquérant, religion expansionniste et qui menace de mort l’infidèle, etc.). Les catholiques se sont bien entretués avec les protestants parce qu’ils n’étaient pas d’accord sur la fonction du Saint-Esprit, mais aussi pour des raisons plus politiques (les indulgences, la richesse, …).

Religion = politique

En fait, la religion est en réalité indissolublement politique. Les modifications profondes de notre « rapport à » provoquées par la technologie et la richesse dans les pays occidentaux l’ont marginalisé et réduite à un rôle plus de soutien éthique un peu décoratif. Mais avant … la religion a toujours été politique, à la fois pour elle même (comme toute organisation humaine elle est préoccupés de sa propre survie) et comme support des politiques dirigeant les Etats.

La vraie question, ce n’est pas fustiger la religion et de tout lui mettre sur le dos, dans cette affaire. C’est plutôt de chercher à comprendre le projet politique de l’EI au delà de leur discours religieux, dont je n’ai aucune idée, à part qu’ils veulent dominer le monde. La «bonne nouvelle » c’est que je n’ai pas l’impression qu’ils aient un projet très construit, à part semer la terreur et déclarer qu’ils veulent mettre un place une organisation politique 100% coran-compatible. J’ai du mal imaginer que ça puisse marcher dans la durée, il ne peut pas y avoir d’organisation politique de la taille d’un état qui fonctionne uniquement sur la terreur, sans projet économique. Pour l’instant c’est de la rapine et du pillage (comme les compagnons de Mahomet) mais en 2015 ça paraît difficile d’avoir ça comme unique projet.

Plus vite on leur coupe les vivres (ils vendent quand même 100 millions USD de pétrole par jour, il y a bien des sociétés qui l’achètent, ce pétrole …) et qu’on arrête d’être copains avec les états qui les financent, mieux on se porte. Etats qui achètent nos avions, nos clubs de foot et notre patrimoine immobilier, mais c’est bien qu’on accepte de les vendre aussi …

Et mettre en place une stratégie politique qui génère un peu d’espoir -et pas que de la frustration- au Moyen-Orient et qui permet l’émergence d’une classe moyenne qui tient à la vie et à son confort, comme ce qui est en train de se passer en Chine, ca pourrait servir aussi. Mais comment on fait pour aider un pays qui ne le veut pas nécessairement et qui reste fondamentalement un assemblage de tribus avant tout préoccupées à se bastonner ?

Les effecteurs manipulés au nom de dieu

Le texte de revendication des attentats est quand même sacrément imbibé de religion, avec citation de sourates du coran etc. Est-ce un leurre ou ce qu’ils pensent vraiment ?

No comment

No comment

Personnellement j’estime que la religion musulmane est une idéologie encore plus toxique que la religion chrétienne mais ce n’est pas une condition suffisante pour en faire une usine à martyrs prêts à se faire sauter le caisson pour aller au paradis;  ceci dit c’est sacrément pratique!

Précisons : en tant qu’outil politique pour motiver des soldats, la religion a une « value proposition » formidable : la vie éternelle. Entre sa capacité à produire un discours très structuré (la réponse à toutes les questions est dans le livre, la parole de dieu est indépassable mais accessible) et à promettre la vie éternelle à qui se conforme à ses règles, elle peut facilement séduire des humains en quête de sens (ce qui est de plus en plus courant actuellement, et ça va pas s’arranger avec les difficultés sociétales qui nous pendent au nez) et leur donner un but : va te faire péter le caisson chez les croisés et tu iras au paradis ; c’est mieux qu’être un rien du tout venu de nulle part qui ne va nulle part. Un peu d’excitation et de testostérone en plus, des fusils d’assauts et des filles à violer et le deal peut être carrément attractif. Comme par hasard c’est aussi la promesse historique faite aux premiers compagnons du Prophète, mais plus j’y pense et plus je me dis que ça n’a pas d’importance. Et puis mon discours est sans doute un peu naïf, les combattants sont défoncés aux amphètes pour être agressifs et ne plus sentir la douleur. Et si ils ont les pétoches au moment de passer à la casserole je ne suis pas sur qu’ils aient le choix de renoncer, comme les soldats de 14-18 qui étaient défoncés à l’éther et qu’on fusillait si ils essayaient de s’échapper. Bref.

Nous avons la capacité « biologique » de nous sacrifier pour une cause plus importante que notre existence (pensez – un parent qui sauve un enfant, ça ne choque personne, et ça paraît tout à fait normal) et politique et religion l’exploitent pour leurs propres objectifs : que ce soit le kamikaze qui défend sa patrie (Japon) ou le terroriste qui vient semer la terreur à paris (Politique habillée religieusement, ou religion habillée politiquement).

Donc : ils vont encore faire des attentats, et nous allons encore avoir peur, et peut-être perdre des proches. Il faut faire attention, être vigilants. Evidemment les centres commerciaux, tous les lieux avec foule sont une cible. Ca va faire progresser le commerce sur internet et être mauvais pour le business …

Une note d’espoir hi-tech

Va t’on voir sur Kickstarter ou sur Indiegogo un projet de financement pour un capteur personnel qui détecte les explosifs utilisés pour les ceintures et/ou des densités métalliques anormales sur une personne ? Si on avait tous ça, et qu’on en mette aux entrées des magasins comme il y a actuellement des portails anti-vol, avec un système de géolocalisation et centralisation sur des serveurs communiquant avec un protocole IoT ça rendrait la vie très difficiles aux terroristes potentiels. J’ai été étonné de la vitesse à laquelle FB a développé une application « are you safe » qui était très utile pour savoir qui était en sécurité – ou non.

La technologie a toujours fait la différence dans les combats entre les groupes humains : la colonisation de l’Europe par les tribus des grandes plaines de l’Est a été possible parce qu’ils avaient la maitrise de chevaux, celle de l’Amérique du sud par les Européens par la maitrise de la poudre. Notre capacité scientifique, infiniment supérieure à celle de l’EI nous permettra de nous protéger et je pense de les vaincre, même si ça ne va pas être une partie de plaisir et que je suis conscient de leur capacité de nuisance et que je flippe à l’idée qu’ils puissent mettre la main sur des ogives nucléaires … il faut que nous puissions aller plus vite.

Epilogues

Déjeuner avec des amis ce midi « on n’aurait jamais du intervenir en Syrie, j’espère qu’on va retirer nos troupes rapidement pour pas qu’on se reprenne un attentat ». Je pense que c’est une erreur stratégique et que, au contraire, il faut taper fort, et que de toute façon, en tant que France, nous sommes des ennemis quoi que nous fassions.

Mon beau-fils rentre en Uber hier soir. Son chauffeur se déclare marocain, pas français. Il engage la discussion sur les évènements récents. Trois réponses « moi je suis marocain, c’est pas ma guerre ». « vous les français, vous l’avez bien cherché, ce qui vous arrive, hein, mais moi je dis ça je dis rien » et le clou « pourquoi tu fais des études, ça sert à rien. Tout ce qu’il faut savoir, c’est dans le coran, le reste ça sert à rien ».

Tant que la religion aura ce statut spécial « ce ne sont pas des idées comme les autres parce qu’elles sont inspirées par Dieu » qui la rend incritiquable, on aura du mal à avancer. Je revendique le droit de prendre la religion pour ce qu’elle est, un phénomène social humain qu’on peut respecter et/ou critiquer, comme tout autre produit de l’esprit humain. Terrorisme djihadiste ou pas, il y a encore du pain sur la planche.

Après-coup (Lundi matin)

J’ai continué à lire un peu sur la toile pour voir ce que je trouvais qui pouvait corroborer / infirmer mes réflexions.  J’ai trouvé quelques articles dont je vous propose les liens, et globalement qui montrent le mur qu’on a en façe de nous … et comment on a filé le mortier, les pierres, et les outils à ceux qui le construisent. Tout ça est quand même terrifiant et aussi ecoeurant. J’avais eu le même sentiment de dégoût après avoir lu le livre de Naomi Klein sur la guerre en Irak (qui a principalement servi à Halliburton à faire fortune). Difficile de ne pas être révolté par le cynisme géopolitique. Mais ne jamais oublier que les révolutions, les « balayons tout », font émerger des nouveaux politiques en général pire que les autres.  Staline et Mao ont tué plus de civils et de militaires que Hitler.

Les liens : 

Une vraie guerre de religion : http://www.slate.fr/story/109981/daech-vraie-nature

No comment : http://www.atlantico.fr/pepites/etat-islamique-voudrait-planifier-holocauste-nucleaire-occident-et-exterminer-500-millions-personnes-2359208.html

La technologie à la rescousse : http://www.leparisien.fr/faits-divers/attentats-a-paris-les-anonymous-veulent-traquer-daech-15-11-2015-5279505.php

Une analyse géopolotique globale : http://maximechaix.info/?cat=3

Et puis il faudra aller écouter Sam Harris aussi : http://www.samharris.org/podcast/item/still-sleepwalking-toward-armageddon

Cet article, publié dans Non classé, est tagué , , , , , , , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

2 commentaires pour Week-end de deuil et de réflexion

  1. Agnès dit :

    Merci pour ce texte qui reflète bien ce que je pense… C’est clair, c’est concis, ça donne à réfléchir aussi sur nos implications, notre responsabilité…

  2. paleophil dit :

    Je poste en commentaire un mail envoyé en MP par un copain Marocain, en réponse au post.

    Des gens qui réfléchissent (ie. qui ne réfléchissent pas) comme ton chauffeur de taxi, il y en a malheureusement pas mal au Maroc même si une très grande majorité de Marocains rejettent les actes de Daech et d’autres groupes terroristes comme ceux de Paris ce vendredi.
    Ce chauffeur de taxi ne reconnait même pas que c’est quand même en France qu’il a pu avoir un travail pour faire vivre probablement correctement ses proches. Mais le plus grave c’est de dire qu’on a pas besoin d’étudier et que tout est dans le coran. Malheureusement ce discours de « tout est écrit dans le coran » je l’entends trop souvent. Il ne s’est pas posé la question : pourquoi ce taxi, que je conduis, n’a pas été conçu par un adepte du coran et pourquoi c’est la même chose pour la plupart des outils qu’il utilise tous les jours. C’est parce que, déjà au 12ème siècle, un groupe de fondamentalistes ont décrété et ont pu convaincre les sultans de Bagdad (très ouverts jusqu’alors à l’art, à la culture et la science) que la philosophie et la science étaient contraires à l’islam. La civilisation musulmane était au top mondial et elle s’est pratiquement arrêté dans le temps. Elle s’est arrêté au 12ème siècle et l’héritage est très lourd pour s’en débarrasser, en témoigne ce chauffeur de taxi et surtout ces gens qui ont pu lui faire croire ce genre de choses.

    La résistance doit être encore plus forte dans les pays musulmans (Maroc notamment) où on ne reconnait pas les libres choix individuels et où le dogme religieux est encore très fort. Et ça n’est pas facile.

    Je voudrais aussi rajouter aux causes que tu as citées pour ce fanatisme et la facilité de recrutement de ses adeptes de Daech ou d’autres mouvement djihadistes, le conflit israélo-palestinien. Il crée une fracture entre le monde musulman et l’Occident. Monde musulman qui ne comprend pas que toute la planète reconnaisse les injustices (y compris l’Occident) commises dans les territoires palestiniens mais que l’Occident, les USA à leur tête laissent faire alors qu’ils peuvent mettre tous les moyens pour intervenir en Irak, Libye, Afghanistan…
    Ajoutés aux problèmes socio-économiques et identitaires voilà de bons arguments pour les recruteurs djihadistes. Et j’espère, pour tous, que pour combattre des fanatiques, les Français n’élisent pas d’autres fanatiques.

    Allez je vais me prendre une petite bière à ta santé et à toutes les personnes libres de la planète.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s