Exception française

Finalement je suis allé à la manifestation. Comme il y avait plusieurs millions de personnes et que tout le monde avait un portable maintenant il y a un déluge sur twitter, je suis encore moins sur d’avoir quelque chose d’intéressant à dire que pour le post précédent.  Mais allons y quand même.

Photo (c) Martin Argyroglo

Photo (c) Martin Argyroglo

Manifester, les terroristes et les intégristes s’en foutent, même si ça fait de très, très, belles photos.

Mais voir des personnes de toutes couleurs, toutes religions, tous bords politiques décider de prendre un après midi de week-end juste pour dire qu’elles trouvent que la liberté d’opinion c’est important et qu’elles aiment leur pays … c’est quand même fort.

Pas tant le fait d’aimer la « nation ». Je ne me sens pas spécialement patriote, au sens de prèt à me faire défoncer pour défendre une frontière. Et entendre « qu’un sang impur abreuve nos sillons » quand on manifeste pour la liberté d’expression après un bain de sang, justement, c’est un peu étrange.

Mais, n’en déplaise aux grincheux, la France a quelques qualités « de vie ».

J’en discute souvent avec mon épouse, qui a maintenant passé 1/3 de sa vie au Brésil, 1/3 aux USA et 1/3 en France. Pour l’instant elle n’a aucune envie d’aller ailleurs, et ne regrette pas les autres pays. Pourtant, qu’est-ce qu’elle a pu pester devant : les magasins fermés le Dimanche, les rues où on ne peut pas se garer, la conduite dans Paris, le fait que rien n’ouvre tôt le matin, j’en passe et des meilleures.

Mais elle ressent une espèce de « coolitude » en France difficile à décrire. Au Brésil tout le monde est obsédé par l’apparence physique et le rang social et la place dans l’arbre généalogique de la tribu. Aux US, surtout le rang social (pour l’apparence physique, c’est un peu foutu :-)) : la belle voiture, la maison tirée au cordeau, le jardin nickel entretenu par les mexicains illégaux. Et il faut que tout soit « awesome » et « great », et il est impossible d’avoir une conversation intime. Et il faut absolument aller à la messe le Dimanche.

Au Brésil nous avions une maison dans une station balnéaire et un de nos voisins s’est fait tuer au moment où il rentrait chez lui : du car-jacking sauce brésilienne. Nous avons voulu virer la personne qui habitait dans notre maison pour l’entretenir parce qu’elle louait la maison illégalement et avons reçu des menaces de mort.  Et quand je vais voir ma belle soeur dans son lotissement il faut passer par une double grille, comme quand je rentre chez mes beaux-parents.  Quand au jogging en ville, il vaut mieux rester autour du pâté de maison, et ne pas montrer de signes extérieurs de richesse; malgré notre prudence, ma femme s’est fait arracher un pendentif à 18h en faisant un petit jogging sur la plage.

Et on voit tout le temps des gamins qui fouillent les poubelles pour trouver des canettes de bière pour les ramener au recyclage pour quelques Reais. Et il faut éviter de passer par la favela la nuit.

Les quelques fois où mon épouse est allée en Arabie Saoudite pour le travail, il a fallu qu’elle mette une burka avant de descendre de l’avion et devait avoir un chaperon (masculin) lors de tous ses déplacements. Et mes collègues qui sont allés à travailler m’on décrit un pays totalement surréaliste, paradis pour la famille des dirigeants et enfer pour tous les autres.

Alors oui, la France vit peut être à crédit. Notre classe politique est pitoyable. Vous avez vu au Bresil ? Avec Lula, le président parti de rien, dont le trust familial est supposé valoir plusieurs milliards (peut être faux, je viens d’essayer de vérifier sur internet et les avis sont partagés). Et aux US, avec des républicains enragés qui font tout ce qu’ils peuvent pour paralyser le pays ?

Aujourd’hui j’ai vu plein de monde qui partageait quelques valeurs simples : le droit de l’ouvrir, de dire ce qu’on pense, de se moquer : ça c’est sans doute très français, et surtout de se moquer de nous, et surtout en négatif. A ce titre, je suis très français :).

Je peux rentrer chez moi le soir sans avoir peur de me faire égorger (même si je me suis fait cambrioler l’année dernière). Je peux avoir un jardin pourri sans que mes voisins me crachent à la gueule même si j’habite dans une banlieue chic. Je peux arriver au bureau couvert de boue et être dans une réunion de comité de direction 10 minutes après (enfin, après la douche quand même). Et je n’ai pas besoin d’aller à la messe pour être socialement acceptable.

Sans doute angélique me direz vous: je suis un privilégié, je sais. Mais je pense que tous eux qui étaient à la manif aujourd’hui l’étaient plus ou moins que moi (statistiquement, plutôt moins) mais c’est pas important : ils pensaient la même chose, et étaient là pour dire « c’est ça qu’on aime dans notre pays et c’est important et on ne nous l’enlèvera pas ». Et c’est la manifestation la plus importante qu’il n’y aie jamais eu sur le sol français, si les infos sont correctes.

Peut-être que finalement je serais prêt à me faire défoncer, disons à me battre pour défendre ces valeurs, à défaut de défendre le territoire. Et la bonne nouvelle, c’est que ces valeurs sont universelles (putain, je deviens grandiloquent là). Et en fait en voyant ça :

je suis tout ça, ou presque !

je suis tout ça, ou presque !

J’ai trouvé que le point important c’est « citoyen du monde ».

Si la France peut accueillir tous les humains qui pensent comme ça et surtout propager cette vision du monde, c’est tant mieux.  On peut vivre ensemble en étant tous différents à partir du moment où on se la pète pas trop sur notre propre identité, et où l’humanité compte plus que l’identité, c’est à dire qu’on se définit plus par rapport à notre individualité que par rapport à notre appartenance à tel ou tel groupe.

Parce qu’au final on est tous des humains, fragiles, temporaires et mortels … et que le reste ne devrait pas avoir tellement d’importance. Même si c’est une idée toute neuve et que notre histoire a souvent tendance à nous faire penser le contraire.  Mais paradoxalement reconnaitre notre individualité intrinsèque est sans doute le meilleur moyen de vivre ensemble.

Bon je ne voulais pas du tout parler de ça. Je voulais parler de mêmes et de la vie du prophète Mahomet, mais tant pis, ça sera pour une autre fois 🙂

Cet article a été publié dans Non classé. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Un commentaire pour Exception française

  1. roac77 dit :

    tres beau texte. On se plaint de la france, oui, elle n’est pas parfaite mais ailleur c’est peut etre pas mieux ^^ .
    Une pensée pour les gens mort lors du massacre perpetré dernierement par boko haram et qui sont passé aux oubliettes ainsi que les lycéennes enlevées l’année derniere et que l’on n’a toujours pas retrouvé.On pense a ce qui est proche de nous mais pas à ceux qui sont eloigné

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s