Zenon, achille et mon tendon, la tortue, et Diesel

Frustré de la séance ratée de Samedi dernier et ayant une séance « light » ce Samedi, je décide de la refaire. Ca avait un peu tourné dans ma tête pendant la semaine, notamment suite aux commentaires de Julien, et la prise de conscience que 15,3, c’est guère plus que 15 et que c’est une allure que je peux soutenir pendant 10 kilos. Alors exploser sur un 6000 fractionné à une allure à peine plus rapide, c’est quand même un peu scandaleux. 

Après deux séances bien passées (encore faut il trouver des côtes etc. quand on est à Montpellier mais les rives du Lez permettent beaucoup de choses) lors desquelles le « Principe de Delanghe » cher à nfkb0 s’est bien appliqué (mal dormi, tête dans le cul, pas envie ? allez faire votre séance et ça ne pourra qu’aller mieux après), je m’aventure au stade Samedi matin en essayant d’être dans un étant de confiance intérieure totale.  Et ça se passe sans difficulté.

Dure limite …

Comme j’ai fait la séance sans (trop de) problèmes, qu’en dire ? j’ai découpé les morceaux en plus petit morceaux, tel un serial killer obsessionnel, faisant du Zenon ou du fractal selon les références qu’on peut avoir. 6000 c’est 4 fois 1500 et le plus dur c’est celui du milieu, 1.500 c’est 5 fois 300, 300 c’est 3 fois 100, sur le 300 où on va vite, le 100 le plus dur c’est celui du milieu etc.

J’ai quand même réussi à me gaufrer dans les calculs, petit moment d’absence, et j’ai fait un 300 et une récup de trop. Les mauvaises langues diront que c’est un acte manqué, mais je voudrais vous y voir à compter les laps. Oui, je sais, je pourrais programmer mon Garmin.

La séance maudite :-)

La séance maudite 🙂

Allez, retour en courant. Tartinage d’argile dans l’après midi …

Ce matin sortie longue de 2 heures. Il faut du vallonné, je n’en ai pas en stock … je pourrais faire des escaliers le long de la Seine, ou des aller-retours dans le tunnel des Halles, mais c’est moyen ludique. Je vais faire un échauffement ultra-lent avec Suzana, 3 bornes à 8:20 au kilo mais qui tombe bien étant donné que mon tendon d’Achille gauche m’a envoyé quelques signaux négatifs quand j’allais sortir les poubelles (oui, je sais, c’est dangereux de sortir les poubelles et ça devrait être interdit aux grands sportifs).

Le plan c’est 1 heure à 5:25, 30 minutes en vallonné à 5:50 que je vais remplacer péremptoirement par du plat à 5 au kilo et ensuite 30 minutes à 4:50 au kilo.

Ca permet de faire une belle ballade dans Paris, je fais demi-tour à l’Ile Saint Louis, vois l’arrière de Notre Dame et rentre par les quais aménagés, il y a limite trop de monde entre les familles à vélo, les autres coureurs et tout le reste. Je dois être un solitaire finalement !

Une belle courbe bien régulière avec des allures un peu supérieures au plan :

Sortie longue longue !

Sortie longue longue !

TrainingPeaks donne des allures corrigées en « équivalent plat »

– une heure à 5:23 devient 5:06

– la 1/2 heure à 5:03 devient 4:49

– la 1/2 heure à 4:50 devient 4:38

La fin est dure. Ca  fait plus de 2:15 que je cours, et comme toujours à jeun et sans flotte – et je commence à avoir sérieusement soif 20 minutes avant la fin, voire envie d’arrêter, mais bon, je re découpe les distances et les temps et ça va réussir à m’emmener jusqu’au bout.

Toe-box

J’avais décidé de reprendre les Adidas Adios avec lesquelles j’ai fait quelques semis et un marathon histoire de laisser respirer les Inov-8. Prudent, j’ai mis des chaussettes. L’enfer. Déjà au début on a l’impression de courir sur de la guimauve, ça passe au bout d’un moment, mais quand on a l’habitude d’une toe-box confortable là on a l’impression d’avoir les orteils dans le RER A un lundi matin à 8 heures 30. Je fantasmais vaguement sur le fait d’acheter une paire de boost, mais laisse tomber ! Aucune espèce d’argument sur l’amorti ou autre chose ne peut compenser l’impression d’inconfort d’avoir les orteils serrés quand on n’a plus l’habitude.

Du coup … une fois les 2 heures faites, il me reste 1 borne 1/2 pour rentrer à la maison. Je tombe les pompes et les chaussettes et je rentre pieds nus. En évitant les bouts de verre que des abrutis buveurs de bière laissent en fracassant leur bouteilles, et je me fais un petit bain de pieds dans la fontaine de la roseraie à Sèvres sous un rayon de soleil. Que du bonheur.

Argile verte …

Le tartinage sera de rigueur.

No comment

No comment

Pieds

Le selfie déshydraté aussi …

Selfie

Ouais, il est temps que je m’achète un stock de collagène, non  ?

Pub de merde

Je conclurai sur les pubs de Diesel qui m’ont fait fulminer tout au long de mon parcours : du parfum qui a un nom de carburant et dans des bouteilles qui forment un poing qui tient une grenade, voila de la virilité par substitution qu’il suffit d’acheter pour se sentir un « brave » … pour faire partie des happy few.

Only the stupid ...

Only the stupid …

Je sais que la société de consommation est quelque part nécessaire, mais quand je vois ça j’ai juste envie d’aller faire un stage de survie pendant une semaine, et sans parfum. Toute cette énergie créatrice et commerciale pourrait être tellement plus utile …

Et puis ayant discuté Vendredi soir avec un pote qui a connu  la vraie violence domestique, ayant lu eddy belle gueule et vu un film de guerre hier soir à la télé, franchement, la grenade et le treillis, si on peut s’en passer…

Je retourne me mettre un peu d’eau de cologne vintage avant d’aller me coucher 🙂

Cet article, publié dans Running, est tagué , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

7 commentaires pour Zenon, achille et mon tendon, la tortue, et Diesel

  1. nfkb (@nfkb) dit :

    j’adore toujours autant ces postes moulti-ideas 🙂

    my 2 cents

    1) programmer la garmin c’est pas compliqué et ça facilite vraiment la digestion des séances de JPM (PS d’ailleurs il tarde à analyser en ce moment pour moi, pour toi ça va ?) (PPS j’ai quand même réussi à me gourer dans la séance de 4×1500, persuadé que c’était 90-80-90-70 et que j’avais mal programmé la montre 😉 )

    2) les bosses ont aussi pour intérêt de changer la foulée, les allures etc. on épargne plus les blessures en changeant régulièrement de terrain

    3) je trouve mes Inov-8 TrailRoc serrées, qu’est-ce que ça doit être les Adidas ! (oui je sais j’ai un pied de primate vieille génération) Ah un moment je lorgnais sur les Mafate Speed pour faire un virage à 180° et essayer de la nouveauté… et puis mon état d’esprit économique hérité de mes compagnons de GR 20 m’a fait rester sage (ça plus la réception de la feuille d’impôts 😉 )

    4) Le stage avec l’équipe de David MAnis, je lorgne dessus depuis un moment, faut qu’on se cale ça en 2015 !

    5) Pour de l’eau de toilette vintage mais hype je te conseille Farmacia de Santa Maria Novella, mon fournisseur depuis des années.

    6) je trouve que le NP de TP est parfois curieux, pour des pentes de rien du tout il corrige à fond mais il est complètement dans les choux en montagne. Tu te tapes 2000 de D+ dans la journée et il sort un TSS à 150 sous prétexte que t’as évolué à 6,5 km/h ! ils ont du boulot pour évaluer les vraies pentes chez TP ! il devrait y avoir un algo dédié à l’évolution ne montagne.

    7) tu devrais essayer d’envoyer tes données sur Strava grâce à Tapiriik et ensuite d’utiliser VeloViewer (comment ça ça fait beaucoup ?) ça fait de jolies stats pour pas cher !

    • paleophil dit :

      hé hé toujours prolixe et pertinent. Le stage de David Manise,ça pourrait être sympa de le faire entre potes … j’ai sans doutes quelques personnes que ça peut intéresser. JMP est effectivement très absent. Je ne pense pas avoir eu de commentaire de séances depuis plusieurs semaines. Je me demande même si c’est lui qui les fait. Mais je ne sais pas combien de personnes il suit non plus … J’ai passé un peu de temps sur ton blog ce matin et il y a plein de choses qu’il faut que je lise !!!
      Les inov-8 trailroc, j’en ai une paire aussi et impossible de courir sans chaussettes. Etrangement la toe-box est très étroite. Mais celles que je mets tout le temps sur route et piste (x lite 155 – mais en fin de série) sont super confortables.
      Quand à tous les softs que tu recommandes … je vais essayer veloviewer juste pour avoir les jolies images 🙂

  2. nfkb (@nfkb) dit :

    j’oubliais : il faut mettre plus d’argile pour faire un gros cataplasme et l’entourée d’un torchon humide pour que l’effet froid soit plus efficace, ensuite j’emballais la jambe dans un sac poubelle pour ne pas en mettre partout

  3. Mathieu dit :

    Salut,
    Je lis ton blog régulièrement et quelque chose m’interpelle aujourd’hui.
    Tu as des douleurs au tendon d’achille, et tu cours >2h à jeun et sans ravitaillement ? C’est ce genre de pratique qui peut mener à la blessure, et qui en tout cas certainement pas aider à en guérir.
    Mathieu

    • paleophil dit :

      Salut Mathieu,
      Merci pour ton message. Je cours toujours à jeun et sans ravitaillement … mais rarement deux heures. Je n’ai rien trouvé de probant qui prouve que courir à jeun favorisait l’apparition de blessures, et à propos de l’hydratation , après avoir lu waterlogged, j’ai l’impression que c’est plus dangereux de boire trop que trop peu. Je bois beaucoup après, et prends une grosse ration de protéines / glucides après mes sortie. Disons que quand je m’hydratais beaucoup je n’étais pas moins blessé, plutôt plus … et que c’est super pratique de partir les mains dans les poches ! Mais tu as sans doute raison.
      Comment tu fais toi ?

      • Mathieu dit :

        Salut,
        J’ai remarqué que je finissais mieux mes sorties >2h et que je récupérais rapidement si je prenais avec moi des petites bouteilles d’eau et quelques carrées de sucre. Je fais ça sur les sorties longues à jeun. C’est aussi ce que je consomme sur marathon, ça permet de tester le ravitaillement…
        Si pas à jeun, soit je prends quand même une petite bouteille, soit je suis un parcours où je peux m’hydrater.
        J’ai un short qui a deux petites poches/filets latérales qui permettent de transporter les bouteilles sans devoir prendre de ceinture, et donc c’est presque comme les « mains dans les poches ».
        L’excès est toujours mauvais, dans un sens comme dans l’autre. Trop boire ne sert à rien, mais ne rien boire surtout en été ce n’est pas idéal non plus. En tout cas si tu es justement en train de te « battre » avec un début de tendinite d’achille, dont l’un des principaux conseils pour s’en débarrasser consiste à boire beaucoup d’eau. As-tu également essayé le protocole de Stanish?
        Ensuite il faut bien sûr voir ce que tu entends par « à jeun ». Pour moi c’est le matin et n’ayant rien mangé depuis le soir, pour certains c’est si ils n’ont pas mangé depuis 4-5 heures (séance à 12h avec petit déjeuner à 7h). Dans le second cas ne pas s’alimenter est moins « grave ».

      • paleophil dit :

        Merci pour les infos Mathieu. J’ai essayé Stanish et comme tout le monde j’ai du mal à le faire avec assiduité, donc ça ne sert à pas grand chose. Mais je ne suis pas sur d’avoir une tendinite non plus, ce sont des douleurs qui sont au niveau de l’insertion des tendons sur le talon; C’est sensible au toucher, mais pas lié à l’extension du tendon. Bref je devrais aller voir un médecin du sport au lieu de me tripoter dans mon coin, mais c’est difficile de trouver quelqu’un qui va dire autre chose que « 4 semaines de repos » …

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s