Tourisme sportif in the US of A

Damned ! 125 visites aujourd’hui alors que je n’ai rien posté depuis une semaine.

Ca fait toujours plaisir, d’autant plus qu’avec un peu d’expérience bloguesque j’ai pris le parti de ne pas être racoleur (après mure réflexion) ni homme sandwich (normal, je ne mange pas de pain, ou si peu :-)) et donc de ne pas faire ce qu’il faut pour avoir des tonnes de lecteurs et de likes.

Actuellement en vadrouille aux US je me suis bien éclaté les dernières 24 heures, à ma manière, assez personnelle …. Etre en déplacement ne dispense pas de continuer à s’entrainer, qui pose des contraintes qu’il est amusant d’essayer de résoudre hors de son environnement naturel. 

Arrivéd hier après midi : chaleur étouffante, 30 degrés et humide.

Séance 1

Petite séance d’endurance suivie de 10 fois 100 mètres à donf. Première option : le treadmill dans la salle de gym hyper climatisée de l’hotel. Surtout que ma femme m’a prévenu : « Fais gaffe, dans Washington il y a des quartiers dangereux, ne va pas te paumer dans le ghetto et te faire trancher la gorge ». C’est plaisant de se sentir aimé :-).

Quelques questions à l’hotel, Google Maps est mon ami et je suis à quelques centaines de mètres du Potomac … Je sors en prenant un t shirt, on n’est jamais trop prudent, cafouille un peu au début, et trouve ensuite une piste cyclable au bord de la rivière. Croise quelques mecs torse-nu, on peut y aller, hop. Etant près de la zone touristique, sur le retour je « visite » le Kennedy Center, le Lincoln Memorial, et le monument aux morts de la deuxième guerre mondiale, qui ressemble d’ailleurs à celui qui est dans le parc de Saint-Cloud, ce qui serait amusant si ce n’était pas funèbre).

Au passage, c’est toujours consternant de voir les phrases gravées dans le marbre sur le courage des vainqueurs … Le soldat lambda, qu’il soit américain, français ou allemand n’avait surement rien demandé à personne et aurait préféré rester chez lui que de se faire trouer la peau, mais c’est un autre sujet.

LincolnMemorial

Ce n’est pas moi qui ai pris la photo, je précise 🙂

C’est quand j’arrive dans la zone hyper touristique que je dois faire mes 10 fois 100 mètres, je sprinte en slalomant, dois m’arrêter aux feux rouges pour ne pas me faire rouler dessus, mais bon, l’important c’est d’être dans l’esprit … Je me paume un peu pour rentrer et torche ma sortie en 1:20.

Tourisme_Sportif

Récupération …

Douche et ballade dans Georgetown. Petit tour à l’immense NikeStore ou je vais tester les nouvelles chaussures avec 1 mm de drop, ayant apprécié les 3.0 essayées il y a quelques mois. En plus elles ne sont pas chères (110 USD) mais même si Nike a intégré qu’il était intéressant de faire des pompes plates et sans trop d’amorti, ils n’ont pas encore compris que la toe-box devait permettre au pied d’être à l’aise et pour le coup ça le fait pas. Tant pis.

Je vais aussi voir un magasin qui est censé avoir des VFF en solde, mais il n’en ont pas.

Interlude marketing

Difficile pour les inventeurs de résister quand les marques mainstream rentrent dans le jeu. Je suis curieux de voir ce qui va se passer pour tous les fabricants de « personal activity tracker » quand Apple, Google et consorts vont s’y mettre. Ce qui va poser des problèmes de concurrence intéressants, étant donné que ces produits sont distribués dans les Apple Store.  Par exemple Withings, qui fait des objets connectés (balance, tensiomètre, etc) et aussi un personal tracker.

Ayant lu dans l’avion un énième article sur l’entrainement en mode « pas de glycogène dans les muscles », et étant un peu décalé, je décide de ne pas diner histoire de faire mon entraînement d’aujourd’hui dans ces conditions pour voir ce qui se passe. Je m’en veux aussi d’avoir picolé dans l’avion, chose à laquelle je n’arrive pas à résister.

Séance 2 …

Couché tôt, ce matin réveil à 6:30, un peu raide de partout, notamment du tendon d’Achille gauche, et j’ai une séance assez costaud : 3 fois 2000 avec variations de vitesse sur les 2000 : 800 moyen, 400 à donf, 800 moyen, et 400 en récup … à 12 à l’heure.

Je ne vais vraiment pas y arriver en me baladant en ville, mais  je google « running track washington » et en quelques clics je découvre qu’il y a un « Duke Ellington sports track » qui est ouvert au public et à 3 bornes de mon hotel.

Ta-Daaa !!!

Ta-Daaa !!!

Un verre d’eau, un café, mes petites notes (nfbk0, défense de te moquer) et hop je suis parti.

Feuille de route

La feuille de route, qui a un peu souffert !

Je tâtonne un peu pour trouver, ça fait partie du jeu, c’est dans un quartier résidentiel qui ressemble à celui dans lequel habitent les personnages de « House of Cards », au final ça ressemble à ça, c’est très bucolique et provincial :

Duke Ellington Track

Trop cool de trouver une piste. Mais elle a l’air étrange … et de fait, elle ne fait pas 400 mètres mais 300 et des brouettes.

Je suis content de voir que je m’en rends compte (c’est le métier qui rentre) mais ça complique un peu l’exercice, ce qui est bon pour mes neurones :-).

Il y a un couple avec leurs chiens, une dame d’un certain age qui enchaine les laps au ralenti, et un vieux gars un peu allumé qui est venu avec son siège, son paquet de chips et sa radio et qui fait des mouvements étranges et des signes de croix entre quelques foulées.

Interlude athée militant ….

Et un dessin du Christ avec la couronne d’épines dans ses affaires. Je reparlerai de l’histoire du Christ dans un autre post parce que là je vais tous vous perdre, mais quand on est dans un pays avec autant de déclinaisons d’un même thème (l’interprétation de la bible et les points qu’on met en exergue pour faire une doctrine) – et avec des fous furieux qui veulent interdire l’enseignement de l’évolution à l’école, ça pose quelques questions intéressantes.

Ca tourne en rond …

Bon. La bonne nouvelle c’est que ma raideur matinale est passée (pas celle que vous croyez, bande de gros cochons :-)) et que je peux démarrer ma séance dans de bonnes conditions musculo-tendineuses, si j’ose dire. La mauvaise, c’est qu’à la fin de la première répétition de 2000 je suis au taquet. C’est facile à sentir – en fait c’est directement corrélé à ma FC et on est en pleine théorie du « Gouverneur central » chère à Tim Noakes. Une fois planté le premier objectif de vitesse, la motivation tombe en chute libre, les excuses se bousculent au portillon : fatigue, manque de glycogène, chaleur, décalage horaire, faites votre choix ….

Moi je dis il ne tourne pas rond, ce type !

Moi je dis il ne tourne pas rond, ce type !

Comme ma hantise principale reste la blessure, après intense négociation avec moi-même personnellement, je décide de rester sur la logique des 800/400/800 mais sur des allures inférieures histoire de ne pas me rentrer dedans (peur irrationnelle) et/ou de ne pas me blesser (rationnel – fruit d’une longue expérience ! ). Je n’ose même pas montrer ici les allures, mais si on part du principe que le but de ce type d’entrainement c’est de faire travailler le coeur à différents niveaux de sollicitation, c’est déjà ça, et j’ai quand même passé un bon moment.

Moralité

Le fractionné long c’est le plus difficile, et c’est donc là dessus que je dois travailler, même si la question qu’on peut se poser c’est : « est-ce que le meilleur moyen de progresser là dessus c’est de s’entrainer aux allures spécifiques ou au contraire de faire plein de fond très lentement ? », ce que j’ai toujours du mal à faire.

Retour au bercail et minute narcissique !

Sur le chemin du retour je croise d’autres coureurs, des cyclistes, des obèses, quelques clodos. Je m’arrête devant quelques vitrines … au final j’ai couru 26 bornes en moins de 24 heures. D’ailleurs mes orteils apprécient moyennement : je vais devoir finir par aller faire un tour chez le podologue moi si je veux garder quelques ongles en bon état.

Yellow and red ...

Yellow and red …

Après l’effort,  le réconfort.

Ecrire un post dehors en prenant un petit déjeuner local et pas trop chargé en glucides, et en regardant passer les gens.

Breakfast_DC

Après avoir fait quelques selfies dans la salle de bains 🙂

Selfie_DC

Miroir, miroir …

Elle est pas belle la vie ?

 

Cet article, publié dans Religion, Running, est tagué , , , , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

6 commentaires pour Tourisme sportif in the US of A

  1. nfkb (@nfkb) dit :

    les séances style 800-400 sont les pires pour moi et c’est une comme ça qui m’a tué en juin lorsque j’ai fait mon coup de chaleur :/ http://connect.garmin.com/activity/515530371

    je vois aussi que tu prends 17 de VMA, c’est beau 🙂 j’aimerais bien tenir encore ça dans 10 ans :-p

    enjoy your trip dude !

    • paleophil dit :

      En fait la chaleur ça tue vraiment. Ce matin je devais faire des accélérations progressives après 45 minutes en endurance, rien de vraiment difficile vu que je peux faire 10 bornes à 15 à l’heure et j’étais au taquet après le premier 1500, le deuxième je l’ai fait à peine plus vite et après j’ai laissé tomber. C’est super dur au niveau moral … mais bon, plus de 30 degrés avec humidité … il faudrait savoir de combien réduire les vitesses en fonction de la température extérieure. Je demanderai à JPM.
      A part ça, oui, j’ai la même VMA qu’à 37 ans, la première fois que je l’ai mesurée et comme je suis un peu barré je suis sur que je pourrais encore l’augmenter un peu vu que je n’ai jamais fait d’entrainement spécifique « vitesse ». Je pense que si on s’entraine régulièrement, elle ne diminue pas tant que ça donc continue p’tit gars :-). j’ai aussi toujours à peu près la même FC max (aux alentours de 185). Enfin, non, à 37 ans je montais à 194. Il y a de l’espoir 🙂

      • nfkb (@nfkb) dit :

        après y’a quand même un truc avec les accélérations, je trouve que chaque intervalle i-1 est finalement une sorte d’échauffement pour l’intervalle i Du coup moi je les passe plutôt pas mal les séances d’accélérations. Je pense que ça aide de bien voir le truc étape par étape sans se faire une montagne de 30 min d’accélération. Et quand on est lancé, j’ai l’impression de lever le frein et au bout de quelques minutes à plus vive allure, je me suis adapté, et ça continue…

      • paleophil dit :

        est-ce que tu arrives à découpler ta perception de l’effort de ta FC ? pour moi c’est complètement lié. Au delà de 95% je suis cuit. Et en dessous ça va.

  2. nfkb0 dit :

    pour moi c’est tout à fait lié en CAP, je choisis toujours mon évaluation de BORG au coeur de l’effort ou pendant la récup

    par contre en PPG et en vélo c’est différent

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s