Haiku du matin (un peu congelé)

Nuit noire. Pluie fine, silencieuse et drue: neige fondue. 

Trainées dans le halo de la frontale, étoiles filantes miniatures. 

Respiration, vapeur d’eau, volutes de brouillard – en cadence

Allure régulière. La brulure s’apaise, les douleurs s’estompent, la tension diminue. 

La pluie s’arrête. La forêt redevient familière.

Renaissance. Ouverture des sens.

Gratitude.

 

 

Cet article a été publié dans Non classé. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s