Ben Greenfield : cétose pour les plongeurs et bananes pour les coureurs !

Il se passe toujours des choses intéressantes dans les podcasts de Ben Greenfield.

Il a récemment interviewé Dominic d’Agostino, chercheur qui travaille sur la diète cétogène et le cancer, et également avec la marine américaine pour voir quels sont les régimes qui peuvent limiter les risques liés à la plongée sous-marine (indice : on parle aussi d’épilepsie). Le podcast est ici.

Apnée et ketones : tout un programme !!!

Apnée et ketones : tout un programme !!!

Et puis plus récemment, il a interviewé « DurianRider » un australien assez barré qui suit un régime « frutarien » : que des fruits, genre « 30 bananes par jour ». En gros 7 à 800 grammes de glucides, et zero gras et epsilon protéines. Ce gars (qui fait du sport d’endurance, beaucoup de vélo) poste plein de vidéos sur YouTube et il se fout de la gueule de tous les « low-carbers » avec une certaine mauvaise foi.

I'm becoming bananas !

I’m becoming bananas !

Greenfield l’interviewe avec beaucoup de recul et sans agressivité, ce qui est pas évident compte tenu du caractère explosif du personnage. Et c’est quand même intéressant de voir des sportifs d’endurance qui sont sur une alimentation tout de même assez paradoxale. Ca a l’air de marcher. Bon, il faut accepter d’aller au petit coin 4 à 5 fois par jour, parce que 30 bananes, ça fait une ****certaine**** quantité de fibres.

Food for thought.

Cet article, publié dans Alimentation, est tagué , , , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

11 commentaires pour Ben Greenfield : cétose pour les plongeurs et bananes pour les coureurs !

  1. Renaud dit :

    Tu fais bien de le dire… je suis tellement méfiant d’un charlatan comme Greenfield que je n’aurai pas creusé son site pour deux sous ! Mais le podcast d’Agostino est intéressant, et je vais me farcir celui de DR… puis peut-être creuser un peu sur son site 😉

    En passant, le « paradoxe » des fuitariens est un sujet sur lequel je me suis pas mal penché (comme sur celui des viandariens à la Lex Rooker), car ça titillait mes certitudes paléo… et à raison. DR est un imbécile provocateur, mais il n’est pas le seul fruitarien « fonctionnel » : il y a par exemple Michael Arnstein (thefruitarian.com). D’une manière générale ceux qui réussissent avec cette alimentation sont des sportifs d’endurances, qui arrivent à avoir tous les nutriments avec ce régime grâce aux 5000+ calories qu’ils ingurgitent (et au fait qu’ils consomment aussi des légumes, et non exclusivement des fruits). Bon, on nage tout de même dans des eaux où abondent les vieux serpents de mer comme la théorie « anti mucus » ou la conviction de ne plus « sentir » et de faire des crottes inodores… et ça pue un peu, justement !

    Mais manifestement ces énergumènes à l’opposé de la théorie paléolocarbe ne souffrent ni de diabète, ni d’obésité, et semblent être des « fat burning beasts » tout à fait efficaces en dépit de leur kéto-adaptation nulle et de leur consommation de lipide tout aussi epsilonesque.

    • Sylvain dit :

      « Mais manifestement ces énergumènes à l’opposé de la théorie paléolocarbe ne souffrent ni de diabète, ni d’obésité, et semblent être des « fat burning beasts » tout à fait efficaces en dépit de leur kéto-adaptation nulle et de leur consommation de lipide tout aussi epsilonesque. »
      Sauf si on décide d’être dans le déni.

      • paleophil dit :

        Tu sous entends que ce sont eux qui sont dans le déni ? Greenfield creuse assez bien le truc avec DR – comme le dit Renaud, si tu fais 2 heures de sport par jour tu peux te gaver de fructose et être en bonne santé. à 30 ans. A 50 je ne sais pas. Ceci dit il y a une dimension idéologique chez les vegans et les « frutarians » que j’ai moins vue chez les low-carbers …

  2. paleophil dit :

    La théorie des crottes inodores ça me rappelle Steve Jobs qui pensait ne pas avoir d’odeur corporelle parce qu’il ne mangeait que des fruits, et qui prenait une douche par mois. et que son premier employeur, Atari, faisait venir travailler la nuit tellement ses collègues se plaignaient de sa puanteur. Quand à Greenfield (surnommé Grain Beanfield par DR, qui a un certain sens de la formule …) même si je dubite aussi sur son bracelet piezo et autres gouttes d’eau à mémoire, il a quand même l’air de savoir de qu’il dit quand il parle de métabolisme humain, et fait preuve d’une vraie ouverture d’esprit, assez appréciable.
    Je serai intéressé par ton analyse critique du site de DR .. Bonne journée !

    • Renaud dit :

      Le problème c’est que tu peux être très calé et croire/promouvoir à peu près tout et n’importe quoi, ce qui fait que ça ne me donne aucune garantie sur ce que peut dire le gars… à part que ça lui donne une super « crédibilité » (au moins apparente) pour enfumer le commun des mortels.

      Côté « ouverture d’esprit », tu as aussi Jimmy Moore qui interview tout et n’importe qui (y compris DR). C’est parfois intéressant, mais pour moi ça reste principalement une habile stratégie marketing.

      Pour le site de DR, je ne le suis pas du tout. C’est un peu une dictature là bas, et je suis (un peu) plus le site des dissidents : http://30bananasadaysucks.com/
      Sur le fond, on a clairement un passé frugivore, mais ça remonte à loin et c’était avec des fruits et végétaux différents (plus riches en nutriments, fibres, protéine en rapport aux sucres). Cela me paraît pourtant une approche intéressante, du point de vue de ma quête intellectuelle, mais j’y ajouterai un peu de produits animaux… comme du poisson gras (pour D/B12/ω3), à défaut de grignoter quelques insectes et autres petits invertébrés.

      • alicette dit :

        Intéressant ! Je passe moi même pas mal de temps a observer DR et ses acolytes. Ce qui me choque chez DR c’est son visage ! Le gars a environs 35 ans et en fait 50 ! Il a les joues complètement creusées. Généralement les raw vegan 80/10/10 low fat sont très minces, et leur masse musculaire n’est apparente que sur les zones stimulées (gros bras mais zéro pecs ) et chez les femmes j’ai remarqué ( alors attention c’est juste une observation, une observation étrange ^^ ) que malgré une perte de poid importante elle conservent souvent une poitrine abondante. Hors les seins sont composés principalement de gras ! Je pense donc que les frugivores/ raw vegan/ 80/10/10 ont une masse grasse assez importante par rapport à leur poids. Mais bon c’est juste une théorie, il faudrait pouvoir vérifier tout ça !

      • Renaud dit :

        Je suis bien d’accord avec toi Alicette ! C’est un régime qui **peut** marcher pour certains du court terme, mais qui est probablement en général assez néfaste sur le moyen/long terme… sauf **peut-être** si on est très très très TRES actif physiquement.

        Il faut bien garder à l’esprit que :
        1 / la minceur/maigreur est très loin d’être intrinsèquement un gage de santé. Un IMC modéré (ou, mieux, un taux de masse grasse de 10-15%, pour les hommes) est probablement préférable, mais pas suffisant en soi.
        2 / une diète « naturelle » ou « justifiée par l’évolution » n’est en aucun cas une garantie de santé et de longévité, puisque la sélection naturelle optimise avant tout pour la survie et la reproduction (= la longévité de l’espèce, pas de l’individu).

  3. paleophil dit :

    j’avais recreusé un peu l’aspect raw vegan et j’ai trouvé des trucs assez peu ragoûtants, dans le genre idéologie totalitaire. Notamment sur Graham, le spécialiste du 80/10/10 (http://www.beyondveg.com/billings-t/special/raw-vegan-gurus.shtml); et il y a quand même une absence totale d’études scientifiques sur le sujet (Renaud déments moi si je me trompe). Quand au gras, cf ce que dit Liebermann dans son dernier bouquin. En tous cas ça me fait plaisir de vous voir commenter de concert :-). Alicette, le lowcarb/keto, ça marche toujours ?

    • alicette dit :

      La keto se passe bien 🙂 ! Mais avec la complicité du retour en France, donc je suis vraiment de retour dans les cétones depuis 1 mois. Le truc marrant c’est de voir la différence entre keto australienne et française ! En Australie le bœuf de pâturages était partout et pas cher, mais la pasteurisation aussi ^^ ! Alors ici comme c’est presque impossible de trouver une viande abordable et propre à la consommation je me concentre sur le point fort de la France: les laitages ! Alors oui le paléo classique est loin, mais du point de vue keto l’important c’est le gras donc il faut se concentrer sur le meilleur gras disponible. Donc voilà nouvelle expérimentation (je peux plus m’en passer ^^) la keto laitière : beurre cru, crème crue, fromage crus, et un peu de lait cru. Bon pour l’instant c’est tout nouveau, mais je te tiendrai au courant ! Sinon je continue aussi la course minimaliste (enfin j’essaye ^^) je me suis mis le défi de participer au world run a hennebont le 4 mai.

      • alicette dit :

        Heu complexité pas complicité hein… La preuve qu’il faut pas faire confiance aux pommes ^^ ah oui et juste un truc: vous êtes quand même tous une bande d’orthorexique (sic) !

      • paleophil dit :

        Ah tu es rentrée en France ? Et alors en restant en koto (ce que je n’ai jamais fait) comment te sens tu avec le recul ?

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s