Fitness Confidential – Vinnie Tortorich

Lors de mes pérégrinations podcastiennes, je rebondis souvent d’auteur en auteur et j’ai découvert par hasard Vinnie Tortorich, hôte du podcast « Fitness confidential » et d’un livre du même titre qui a beaucoup de succès. 411 customer reviews sur Amazon US, ça commence à faire.

Fitness confidential

Fitness confidential

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Je ne sais plus comment je suis tombé dessus … peut-être en écoutant un podcast de Ben Greenfield dans lequel il était invité. Ah non, c’était Abel James (aka Fat Burning Man).

Tortorich est intéressant parce qu’il a une approche « no bullshit » et en plus il dit plein de gros mots dans ses interviews, truffées de « fuck » et « shit » et ça ne peut que me plaire.  C’est « America’s angriest trainer » !

J’ai acheté son bouquin, et je l’ai lu en 48 heures, ce qui est assez rare pour un livre de fitness – mais c’est parce qu’il se lit comme un roman.

Tortorich est un personnage. Jeune, il est petit et bafouille, et devient le souffre douleur dans l’école (catholique) où ses parents l’envoient. Sa vie est un enfer jusqu’au jour où il découvre qu’on peut l’aimer parce qu’il joue bien au foot ou au base-ball, et il se lance à corps perdu (oui, j’ai osé le dire) dans la muscu.

Comme moi j’ai pu mettre des posters de Keith Richards, David Gilmour et Eric Clapton dans ma chambre d’ado, lui son idole c’est Jack « françois henri » LaLanne.

Un sacré lascar, celui là aussi : fils d’immigrants français, c’est littéralement l’inventeur du fitness : il ouvre le premier club à LA en 1936 en fabriquant lui même les machines.  Et fait une émission de télé, avec des pépites comme ça où on va déjà trouver un message sur l’alimentation, les sodas … je suis d’accord avec tout sauf l’aspect religieux !

Jack n’aimait pas les étirements et les échauffements. Une de ses citations les plus célèbres « Hum … 15 minutes d’échauffement avant de faire un effort ? Voyons voir. Le lion se réveille, voit une antilope et se dit « vite, il faut que m’échauffe avant de la choper » ? Non, pas vraiment. Il se jette dessus immédiatement ».

En plus il a un super costume !

Jack LaLanne en costume de scène

Jack LaLanne en costume de scène

LaLanne meurt tranquillement à 96 ans en ayant fait 2 heures de sport par jour, tous les jours …

Mais revenons à Vinnie.

Vinnie l’Italien comprend qu’il peut aider les gens à changer leur apparence physique, qu’il peut en faire son métier et part s’installer à LA. Et commence une carrière de « personal trainer » tout en se découvrant une passion pour l’ultra.

C’est ça qui est intéressant dans son bouquin (et son histoire). Il passe de la grosse muscu à l’ultra et finalement réconcilie les deux camps habituellement opposés. Combien d’articles écrits par des fans de muscu expliquant que la course en particulier et l’endurance en général sont mauvais pour la santé, ne permettent pas de développer une musculature correcte, etc. etc.

Vinnie s’en fout: il fait de la muscu avec des stars d’Hollywood, leur fait perdre du poids, tripote des seins refaits parce qu’on lui demande de voir si « c’est naturel au toucher », et ensuite enfourche son vélo et part s’entrainer pour la course cycliste la plus difficile des US, la furnace 508 (http://www.the508.com) : 508 miles et 35.000 pieds de dénivelé, le record en 27 heures … sur un vélo.

508

508

Vinnie a une philosophie simple pour l’alimentation : NSNG : No Sugar, No grains. Un genre de paléo simplifié. Compréhensible par tout le monde. Et diablement efficace.

Ce mec fait des sorties en vélo de 12 heures d’affilée et ne mange que des légumes et de la viande, et mange des œufs durs avec de l’huile de noix de coco avant sa sortie.

Bon appétit, Vinnie !

Bon appétit, Vinnie !

Et à part ça il est très « low key » au niveau du matos : bougez, faites vous plaisir, allez dans une salle et ne vous prenez pas la tête pour acheter des tonnes de matos qui ne servent à rien.

Bref, Vinnie est mon nouvel ami. Il me donnerait presque envie de faire du vélo si j’avais le temps. Lire ce qu’il raconte sur ses sorties en vélo où il s’endort en descendant des toutes à 50 à l’heure est assez inspirant, même si c’est complètement barré.

Death valley

Death valley

En tout cas, il réconcilie le monde de la fonte et celui de l’ultra, comme Scott Mc Kenzie mais sans les tatouages et avec beaucoup plus d’humour et une solide dose de bon sens.

Et en plus il a une bonne tête et il fait de la pub pour de l’huile d’olive.

The man !

The man !

Et c’est un fan de Joe Friel !

Son podcast est sur itunes, pour les anglophones.

Cet article, publié dans Non classé, est tagué , , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s