Je voulais ce soir regarder tranquillement un TEDTalk, comme ça, un peu porté par le hasard, comme la graine qui vole au vent qui va atterrir quelque part en dégustant mon diner après un IF de 24 heures … et mon verre de rosé.

Paléo diner ...

Paléo diner …

En regardant une « play-list » sur l’irrationalité de notre comportement et de nos choix, sujet qui m’interpelle toujours, que ce soit à travers mon questionnement sur la religion, ma pratique sportive ou mes débordements alimentaires  qui est ici  …

… Je tombe sur un talk énorme, d’un gars dont je n’ai jamais entendu parler même si c’est un prof de fac et que sa conf a déjà été vue par 3,5 millions de personnes, Barry Schwartz,  qui parle des méfaits de l’abondance de choix.

Il cite un exemple que j’ai vécu, la crise d’angoisse face aux 150 paires de jeans, ce qui me le rend sympathique, mais il dit beaucoup d’autres choses très, très intéressantes.

Le TedTalk est ici.

Il résonne (et raisonne …) de manière  amusante par rapport à mon post précédent, qui disait plus ou moins clairement que nous ne sommes pas « câblés » pour l’abondance, qu’elle concerne l’alimentation … ou ici  les options de vie et de consommation, quoi que nous nous en défendions …

Vive le minimalisme (tiens donc, le revoilà lui) !!!

Puissiez-vous l’apprécier autant que moi et vous lâcher sur les commentaires 🙂

 

Lien | Cet article a été publié dans Non classé. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

6 commentaires pour Abondance (bis) … et choix

  1. Serge dit :

    Excellent, son analyse est très intéressante: frustration, car choix et choix donc parfois inhibition (l’exemple de la retraite est édifiant)
    Néanmoins, à mon sens si nous sommes prisonniers d’un « excès de choix », il se déclare au sein de notre groupe social.
    Le choix des jeans: irions nous les acheter n’importe où? Non, nous choisirons parmi ceux qui correspondent à notre tribu, à notre pouvoir d’achat donc. Avec une frustration quand aux possibilités…

    Par contre, je me demande si l’abondance de choix dans les vinaigrettes me troublerait…La nourriture est un cas à part en ce qui me concerne, y compris dans le vin, le chocolat…

    • paleophil dit :

      Effectivement on peut avoir plusieurs stratégies possibles pour s’en sortir par rapport à l’aspect angoissant de l’abondance. Se fixer un méta-choix et réduire les possibles (je veux un 501 à boutons. brut ou délavé ?). Se dire que tous les possibles sont de bons choix (de toute façon si je prends un Levis, il m’ira bien). Ou se dire que c’est OK de faire un mauvais choix (sans doute le plus difficile) parce qu’en fait, le choix en question a peu de conséquences. Ou que de toute façon, comme il est impossible de prévoir le futur, on ne peux pas savoir si le choix qu’on fait à l’instant t, qui peut se révéler mauvais à t+1, devient un bon choix à t+2 (ou le contraire). Donc dans ce cas on peut décider de faire n’importe quoi, ce qui n’est pas forcément un bon choix 🙂

      • Serge dit :

        C’est ce que nous pouvons appeler une vision comportementaliste. Le choix entraîne des conséquences.
        Reprenons l’exemple des jeans « Levis », si tu vas acheter un « 501 », c’est qu’il correspond à ta génération (c’est ce que m’avait dit une vendeuse lorsque d’un achat) mais aussi à ton milieu social. Ton achat s’intègre dans une vision: celle de ton pouvoir économique et culturel. Ce qui limite donc le choix et le cantonne aux jeans qui sont portés au sein de ton groupe social…
        Porterais-tu un jean Baggy? Je ne le pense pas.. Bien sur le choix est possible sur la totalité des modèles, mais certains seront d’emblée exclus.
        Je me demande si je suis assez clair?
         » Les héritiers » de Bourdieu et Passeron le livre référence à mes yeux.
        http://fr.wikipedia.org/wiki/Pierre_Bourdieu
        http://fr.wikipedia.org/wiki/Jean-Claude_Passeron

      • paleophil dit :

        Hum Bourdieu et Passeron … des univers que je ne connais pas bien. Même si je baigne dans le capital social …

  2. Serge dit :

    Je suis tombé dedans il y a quelques années et j’ai trouvé le livre « les héritiers » tellement juste (enfin, selon moi) que j’ai commencé à lire de la sociologie.

  3. Ping : todo list et mécanique quantique … | Paleo, Running, Bio (logie), Techno …

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s