Test Mizuno BE

J’ai la chance d’avoir un ami, Thierry,  qui a un magasin de running et qui donc voit passer des dizaines de modèles différents dans l’année. Nous débattons souvent des mérites respectifs des chaussures « full amorti » contre « minimalistes ».

Actuellement, après avoir couru pendant des décennies avec des Asics et New Balance très amorties, et avoir lu « Born to Run »,  j’oscille entre minimalisme (et bobos qui arrivent vite)  et chaussures classiques : je cours actuellement avec des Adidas Adizero,

adizero

Pas vraiment minimaliste mais avec peu d’amorti et de drop,ma deuxième paire (avant elles étaient vertes …)  et j’ai craqué récemment pour des Brooks PureConnect, dont j’apprécie le mélange de zero drop et d’amorti, mais que j’utilise uniquement pour l’entrainement.

brooks

J’ai aussi quelques paires de Fivefingers que j’utilise avec modération étant donné qu’à chaque fois que je me lâche avec, je fais trop de bornes et j’ai mes tendons qui hurlent pendant quelques semaines (ce qui est le cas actuellement après un excès d’enthousiasme sur les plages brésiliennes).

Le problème du passage au minimalisme, dont on  ne parle pas assez, c’est le changement de foulée, qui déglingue les tendons et les mollets en moins de temps qu’il ne faut pour faire une séance de fractionné.  Les spécialistes conseillent d’augmenter de 1 minute à chaque séance, mais si il faut se trimballer avec deux paires de pompes tout le temps, c’est carrément chiant et donc … on se fait mal.

Bref : pour mon anniversaire, Thierry m’offre une paire de Mizuno « BE ».

Mizuno ? La marque avec les pompes à 200 euros et triple amorti à ressort ? Damned, c’est une blague ? Il me dit juste : c’est pas pour courir.

Moi qui adore mettre mes FiveFIngers Bormio pour aller bosser (un excellent ice-breaker où que vous soyez – surprise et regards étonnés garantis !) … c’est une provocation !

 bormio

De manière générale j’aime bien porter les chaussures de running au quotidien, le concept m’interpelle. Des chaussures pour récupérer entre les entrainements … pourquoi pas ? Diantre. J’ouvre la boite.  Elles sont assez discrètes :

be

Ca fleure bon le minimalisme : moins de 200 grammes, une large place pour les orteils devant, visiblement très peu de drop.  La semelle fait un clin d’oeil à Vibram, avec une délinéation des orteils sur la semelle, marketing, marketing, me dis-je …

be_sole

Bon je les enfile et là …..grosse surprise : la semelle est creusée sous les orteils et donc … on a les orteils un peu dans le vide. Quand on y pense, ça n’arrive jamais : même avec des chaussures minimalistes, par définition, les orteils sont au même niveau que le reste du pied. Et il y a un léger drop, agréable, avec un bon amorti sous la semelle.

Donc  ça ne ressemble à rien que je connais : c’est très différent d ‘être pieds nus, et on sent bien comme les orteils ont une mobilité de haut en bas.  On sent un peu la « marche » sous les orteils mais c’est super agréable en fait.

En regardant ensuite sur le site de Mizuno, la construction de la semelle est très élaborée :

be_structure

On voit bien sur l’image le découpage pour les orteils, et l’amorti sous le talon, qui reste minime mais contribue à l’agrément de la chaussure. J’ai beau apprécier le minimalisme, avec des fivefingers, il y a zéro amorti, comme avec des chaussures de ville, et le petit coussin sous le talon quand on marche est toujours agréable à défaut d’être paléo-utile.

Mizuno explique que la conception est  basée sur les sandales des soldats de l’infanterie Nippone au moyen-âge (sandales « waraji ») sans semelle sous les orteils, permettant un  meilleur « grip » et de fortifier la musculature de leurs pieds.

Ca ressemble à ça :

waraji

Voici le responsable produit Mizuno en train de faire une démo de la sandale « Waraji » en corde :

 waraji_2

On peut faire un parallèle avec l’idée des Luna Sandals inspirées des Tarahumaras : on reprend des techniques ancestrales et on les recycle. C’est toujours intéressant, et et, à mon sens, pertinent. Après tout, tout ce que je lis sur la nutrition et l’entrainement renvoie systématiquement à l’âge des cavernes !

En écrivant ça, je bouge mes orteils dans mes chaussures, que j’ai porté deux jours dans la semaine pour aller travailler avec beaucoup de plaisir et de confort. Est-ce que ça va vraiment muscler plus mes pieds et réduire mes risques de tendinite d’Achille ? Je n’en sais rien mais en tous cas ce sont des super pompes … pour ne pas courir.

J’aime aussi la version plus flashy 🙂

be_orange

Cet article, publié dans Non classé, est tagué . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s