20 K de paris 2012 – impressions et résultats

1:29:40 – 125ème sur 2286 🙂

Une bonne course : à mon cardio, ça dit 1:29:50, le classement officiel c’est 1:29:40. l’an dernier j’avais fait 1:38; petite progression en vitesse,je suis à peine plus rapide que  sur le semi de paris en Février. Ceci dit j’ai gagné plus de 100 places (l’an dernier j’étais 250ème), et ça me laisse à penser que je pourrais bien faire dans les 100 premiers l’année prochaine. C’est encore loin du podium, mais faut se contenter de ce qu’on peut faire !

Les nouvelles Adizero sont parfaites, pas d’ampoule, ni de brulure, rien. Et quand à courir torse nu, après 1 km de course, ça le fait bien, même sous la pluie : au contraire, plus de sensation de t shirt collant. Quelques commentaires amusés qui flattent mon côté cabotin 🙂

Sur quelques parties de course je sens bien la « foulée qui roule », même si en voyant les photos des Greg je continue à talonner méchamment !!! et finalement je passe la moitié du temps à me forcer à ralentir pour en garder sous le pied. Encore beaucoup de travail à faire sur l’économie de course, qui ne peut se faire … qu’en faisant des courses, et je n’en fais pas assez.

Finalement un 20 bornes, quand on fait des sorties longues de 25, ça passe assez vite. Il faut rester concentré sur les essentiels : la foulée, la posture, la cadence et ne pas trop se laisser distraire. Le problème c’est de savoir jusqu’à quel point on tire sur la machine et c’est là que ça se corse. J’ai voulu suivre les conseils de Jean, démarrer lentement puis accélérer après 5 kilomètres mais en fait  le premier kilo, c’est la merde parce qu’il y a trop de monde (j’ai fait 5:11) et juste après il y a une grande descente donc il faut en profiter ( 4:12 au deuxième). Et ensuite on navigue comme on peut, en essayant d’accélérer dans les descentes et d’y aller mollo dans les côtes … et en se calant comme on peut avec la vitesse. Mais la vitesse instantanée n’est vraiment pas une mesure fiable, et la vitesse moyenne ne permet pas de savoir si à un instant donné on va un peu trop vite ou un peu trop lentement. Rajoutez là dessus quelques tunnels dans lesquels le GPS perd le signal et du coup sort des moyennes délirantes … et finalement je me dis que la seule mesure fiable, c’est le cardio. Sauf que la j’ai décidé d’y aller « au feeling » pour ne pas m’autocensurer … et donc j’ai passé la course à naviguer à vue, entre 4:30 et 4:15 au kilo – et au final j’ai fait 4:26.

Alimentation : j’ai fait la course à jeun (ayant mangé des pâtes et du pain hier soir) , avec juste deux cafés additionnés de miel et ma boisson bicarbonatée comme boisson d’attente, et comme je flippais un peu j’ai mangé deux gels à une heure d’intervalle. J’ai juste bu quelques gorgées d’eau aux ravitaillements mais le gel me reste sur l’estomac, limite point de côté et c’est un peu pénible.  Ma glycémie de retour à la maison (soit 2 heures après la fin de l’effort, et en ayant bu 1/2 litre de boisson) était de 1.1 g/l, donc même plutôt haute. Là mon estomac est assez mécontent, mais je ne sais pas si c’est la course, les pâtes hier soir, ou le rôti de porc – mon beau-père n’a pas fait la course et n’est pas très bien non plus cet après midi.

Curieux de savoir si je pouvais faire mieux et si j’avais été un peu « en dedans », rentré à la maison je branche la clé USB pour downloader les données et notamment voir ma FC pour pouvoir la comparer à l’an dernier et … j’ai du faire une connerie, parce que les données n’y sont pas. Je ne saurai donc pas si j’aurai pu aller plus vite, ce qui est carrément con parce que c’est justement pour ça que j’ai fait cette course. On dit toujours qu’il faut tester et re-tester la configuration des appareils avant la course, et bin j’aurai du et je ne l’ai pas fait. Et une leçon, une !

Mais je crois que pour NY j’utiliserai aussi ma FC comme guide, histoire de ne pas devenir hystérique à chaque fois que je passe sous un pont 🙂

Lien vers la course dans Garmin Connect : http://connect.garmin.com/activity/233212320

Lien vers les photos de Greg : https://plus.google.com/photos/107997470486920066523/albums/5799208471603371153

Là je vais me gaver de bicarbonate et aller faire une petite sieste !

Cet article a été publié dans Compétition. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

2 commentaires pour 20 K de paris 2012 – impressions et résultats

  1. suzana dit :

    I am very proud of my husband!

  2. Emmanuel Clemot dit :

    Salut Philippe, super ton approche methodique de la course. C’est fou je n’ai pas reussi a te voir le jour de la course alors que j’ai vu par hasard ton collegue favori.
    Bravo dans tous les cas…tres « Inspiring » …j’espere pouvoir m y remettre bientot maintenant que ma femme a chope le virus de la course a pied.
    A bientot
    le Manu de Bb

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s