Les gourous du régime : un éternel recommencement …

j’ai un peu de mal à tenir mon blog à jour en ce moment (je viens de changer de job, est-ce une coïncidence :-) ?) et il me reste encore un paquet du bouquin de Liberman à commenter. j’ai quand même un tout petit peu de temps pour lire les flux de quelques autres blogs et je viens de tomber sur cette pépite qui va entrer dans la série « un peu de recul ne fait jamais de mal, même si ça doit remettre en cause vos propres croyances ». Oui, Renaud, c’est mon côté masochiste :-) … ou recherche de challenge et de prise de recul.

Je regarde donc de temps en temps le blog d’Anthony Colpo, grand pourfendeur d’idées reçues sur les régimes, les statines … et toujours intéressant à lire malgré son scepticisme affiché de l’approche paléo.

Il vient de faire un post sur Paul Bragg, dont j’ignorais tout avant de lire le post et dont je vais faire une synthèse rapide.

Image

Paul Bragg est un des précurseurs du fitness et promoteur de l’intermittent fasting, dans les années … 30 ! Il véhicule des idées qui paraissent moderne : l’IF, les jus, l’exercice, etc. Et sa « méthode » est crédibilisée, dans une grande tradition n=1, par sa propre histoire : tuberculeux à 16 ans, il s’auto-guérit par la diète, participe aux jeux olympiques en 1908, ramène des médailles, part à la guerre (encore des médailles), écrit un livre, crée un business autour du livre, devient un public speaker et meurt à l’âge fort respectable de 96 ans.

Il est « PhT » (pas PhD, mais pas loin) et « life extension specialist » …

Image

Cool, non ? Ca fait peut être penser à Mark Sisson,  Robb Wolf, Jimmy Moore, ou à l’infinité de sites de fitness/régime où invariablement l’auteur était gros, avait mal partout, tombait le nez dans son plat de pâtes, à bout de solutions médicales et terrassé par le « conventional wisdom ». Vous aurez remarqué que j’ai moi même une certaine attirance pour ces pensées latérales, et si vous lisez cet article, vous aussi sans doute.

Là où l’histoire est édifiante, c’est que toute la bio de Paul Bragg est bidonnée. Il s’est vieilli de 15 ans histoire de faire croire que son régime était efficace pour ne pas avoir l’air vieux, n’a jamais été tuberculeux, ni aux jeux olympiques, ni à l’armée, mais a eu des tas de lecteurs, et monté un business qui lui survit et est géré par sa belle-fille (qu’il disait être sa fille, mais on n’est pas à un détail près). Avant de se lancer dans le fitness, il vendait de l’assurance en porte à porte.

Le lien vers le site qui démonte la bio … qu’on retrouve dans wikipedia. On peut regarder ici aussi.

Alors ? il donne globalement de bons conseils. Mais on lui donne crédit par rapport à son histoire,  qui est un bullshit complet.

Image

Voilà … Je vous laisse méditer là dessus. Tout le monde a envie de vivre éternellement et de ne jamais être malade, alors autant en profiter ! Finalement ce sont les mêmes « mêmes » que pour la religion … Oups ! Comment ne pas être victimes de nos propres tendances à la croyance ? Dans un environnement où des parents peuvent décider de retirer leurs enfants de l’école parce qu’on leur a envoyé un SMS disant qu’on habillait les garçons en fille et qu’on distribuait des sex toys en … peluche ??? (entendu sur France Inter hier …)

J’avais trouvé une approche intéressante en écoutant un podcast d’Abel James, je crois que l’invité était  Kriss Kresser: il parlait d’un « trépied conceptuel » par rapport à l’approche paléo, qui faisait sens :

  • Ca ressemble plus ou moins à ce qui pouvait se passer il y a 50.000 ans
  • Il y a des recherches scientifiques qui attestent que c’est pas complètement débile
  • J’ai testé sur moi et ça marche

Et en parlant de ça, en bonus, 5 études sur l’efficacité de l’alimentation paléo

Moi en attendant je ne fais toujours pas grand chose en matière d’exercice mais je suis en train d’intégrer sans grande difficulté un IF quotidien, avec un seul repas par jour, le soir. Et la journée au travail se passe sans problème (autre que les regards surpris de mes nouveaux collègues). Mais je n’ai pas encore essayé de faire ça deux jours de suite, le retour à la maison induisant un réflexe pavlovien.

Allez, la meilleure photo pour la fin.

Image

J’ai une tendresse nostalgique pour ces photos en noir et blanc, qui me rappellent mon enfance. Dans le genre, le top du top, c’est quand même Charles Atlas :-)

Image

Ce contenu a été publié dans Alimentation, avec comme mot(s)-clef(s) . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

6 réponses à Les gourous du régime : un éternel recommencement …

  1. Renaud dit :

    Hello !

    Masochiste mais, mais ça me fait sourire de voir que Colpo est « intéressant à lire MALGRÉ son scepticisme affiché de l’approche paléo. » Cela dit, tant que ton blog garde son intitulé paléo et que l’identification à l’étiquette paléo (entre autres choses) contribue à te définir en tant que personne, c’est bien naturel.

    Tu dis de Bragg qu’ »il donne globalement de bons conseils. Mais on lui donne crédit par rapport à son histoire, qui est un bullshit complet ». Moi je tends à dire la même chose du Paléo : 75% de bonnes choses, mais basées sur du bullshit intégral. Maintenant, l’intégral c’est peut-être mieux que le raffiné…

    Les 5 études sur l’efficacité paléo illustrent bien cette volonté de l’auteur d’être convaincu, même par des choses assez légères. L’article fait super scientifique, et c’est ça que je trouve diablement dangereux car dénotant soit une incompétence rationnelle totale, soit une volonté (inconsciente ?) d’auto-conviction et/ou de manipulation. Les études sont globalement intéressantes, mais :
    1 / sauf une, elles sont sont sans groupe contrôle
    2 / ce n’est bien sur pas fait en double aveugle
    3 / en général c’est avec perte de poids notable… or on améliore fabuleusement tous les paramètres métaboliques en perdant du poids avec un régime McDo, patate, Twinkie ou végan aussi !

    Je ne sais pas par quel miracle, mais le même auteur fait pourtant parfois preuve de plus de rigueur : http://authoritynutrition.com/10-myths-within-the-low-carb-community/

    Bref, revenons à ces études : les diètes pratiquées dans les études sont en général (il l’évoque vaguement) très différentes de ce qui est prôné par les divers groupes/gourous paléo, et c’est TRÈS LOIN d’être anecdotique. Une de ces études en particulier est très intéressante (si tu lis mes mails, je te l’avais envoyée et commentée), entre autre parce qu’elle se fait à poids constant, et c’est celle de Frassetto… hélas elle ne concerne que 9 cobayes ! Mais regarde ce qu’ils ont consommé :
    - 300 calories de plus
    - 94g de protéines en plus (presque doublé)
    - 250g de glucides : juste 5g de moins !!!!
    - ~100g de gras… quasiment inchangé sauf -SAFA +MUFA et +PUFA !
    - ils réduisent leur con,sommation de cholestérol de preque 40% !!!
    - ils chargent massivement en potassium (c’est le nerf de l’étude)

    Cela n’a RIEN à voir avec les paléodélires low-carb-high-beef !

    Note aussi qu’ils n’ont pas changé de poids en dépit d’un surplus de 300 calories par jour. Super pour la théorie de l’avantage métabolique, si on veut… mais moi je regarde ça en ingénieur et je me dis que c’est ni plus ni moins que de l’inefficience énergétique. Sans doute avantageux si on doit maigrir, mais terriblement dangereux comme « avantage » aux yeux de la sélection naturelle : devoir trouver 300 calories de plus par jour pour se maintenir est un ticket pour l’extinction de l’espèce !
    Enfin, l’avantage hypothétique tient tout de même en dépit de 250g de glucides, soit 37% de leurs calories… la vérité semble être ailleurs… Mulder, repasse moi la brioche ;-)

    Alors oui, je suis tout pour paléo à condition que la définition ne me force pas à m’empiffrer de barbaque et n’élimine stupidement laitages, céréales et légumineuses tout en restreignant les fruits ! On peut allègrement couper dans les aliments raffinés (ou à base majoritairement de), le sucre ajouté, et encourager l’activité physique… ça je suis bien d’accord que c’est bénéfique. Sinon, c’est bonnet blanc et blanc bonne avec les végans : pas mal de bonnes recommandations, des résultats souvent épatifiants… mais « expliqué » et motivé par une théorie boucémissairique tout aussi contestable.

  2. bonenza dit :

    Merci pour cet article et merci renaud pour le commentaire.

    Pour ma part, j’avoue avoir été séduit par le Paléo en ayant commencé une approche similaire quelques années auparavant.
    Maintenant les résultats sont là aussi,je me sens beaucoup mieux, je n’ai jamais aussi lean. Je ne suis plus aussi souvent malade et même quasiment jamais.
    Je suis entrain de réessayer de réintroduire du riz avec des petites quantités voir comment mon corps et mon poids réagissent.
    Chris Kresser parle d’ailleurs de modèle paleo à adapter en fonction de chacun. Il dit qu’il faut sans tenir dans un premier temps au paleo de base puis réintroduire un par un les aliments voir ce que ca provoque chez nous (son livre : YOUR PERSONAL PALEO CODE).
    C’est dans ce sens que j’essaie sur moi différents aliments dit interdits par le paleo 1.0.

  3. paleophil dit :

    Merci Renaud pour ton commentaire, toujours pertinent !
    Oui Colpo est intéressant « malgré » … comme De Vany est intéressant « malgré » tout le mal qu’il dit de la course à pied. Quand on trouve une tribu la tendance naturelle est de rester au chaud dans ses idées et de ne pas trop aller prendre le risque de se remettre en question. Je l’ai quand même fait un certain nombre de fois dans ma vie mais c’est vrai que je me reconnais bien dans cette idée « paléo » pour des raisons que je vais expliquer un peu plus bas.
    Tout cela reste compliqué et il y a tellement de variables qui sont toutes dans des boucles de rétroaction que toute action peut avoir l’effet qu’on attend ou son contraire (par exemple la prise d’anti-oxydants réduit la capacité de l’organisme à en produire lui-même et au final la balance est négative, donc il vaut mieux ne pas prendre d’anti-oxydants).
    Je pense qu’on est d’accord pour dire que l’alimentation du chasseur-cueilleur « idéal » est un mythe et que nous sommes finalement des omnivores, capables de fonctionner avec une grande variété de nutriments. Ceci étant dit, si on se pose des questions c’est qu’il y a des problèmes, et donc dysfonctionnement dans nos pratiques actuelles alimentaires et plus globalement de mode de vie.
    Et par rapport à ça la lecture paléo me parait pertinente. D’ailleurs, j’ai trouvé la théorie de l’évolution comme outil à donner du sens au monde bien avant de me poser des questions sur mon alimentation … mais plutôt par rapport au fonctionnement social, en lisant « the moral animal » il y a une 15aine d’années. Après, si il s’avère que cette théorie permet aussi de mettre du sens sur les pratiques de course à pied ou l’alimentation, then be it et vive la théorie du tout !
    C’est pour ça que je trouve le livre de Lieberman intéressant, même si j’arrive pas à prendre le temps de finir de le commenter : parce qu’il fait de la paléo …ntologie sans idéologie ou gouroutisation, en tous cas visible de ma fenêtre.
    Dans l’état actuel de mes réflexions … c’est plus l’idée que nous vivons dans un environnement avec trop d’énergie disponible alors que nous avons été optimisés pour le contrainte, qui me frappe le plus. Donc j’ai plutôt envie d’explorer la diète. D’ailleurs j’ai mangé des oranges ce soir et je viens d’acheter des pâtes au kinoa sur internet :-)

    • Renaud dit :

      Grand fou ! Le Quinoa est plein de saponines… d’atroces anti-nutriments selon les apôtres ! ;-)
      Bon, selon d’autres les Maasai (par exemple) en ingèrent énormément à ça contribue à maintenir leur cholestérol bas.

      • paleophil dit :

        je compense avec des protéines animales extra-vieilles :-) jambon de parme vintage, 30 mois d’affinage. Je ne maitrise pas l’alimentation des porcs comme pour du « Pata Negra », mais ça fera l’affaire. Je ne connaissais pas les saponines … un de ces jours il faudra faire un lexique de toutes les protéines anti-nutritives !!!

  4. Merci pour la nouvelle ! Je souhaite une bonne continuation à ton blog

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s